•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pêche au homard : toujours aucune donnée de Pêches et Océans

Un homard vu de très près.

Un homard qui vient d'être pêché (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Les homardiers du sud de la Gaspésie sont toujours en attente des bilans de mi-saison et de fin de saison de Pêches et Océans Canada (MPO) alors que la pêche s'est terminée il y a quelques jours dans les derniers secteurs de la région.

Le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie a confirmé, mardi, ne pas avoir reçu les données de débarquement du fédéral. Son directeur général, O’Neil Cloutier, affirme d'ailleurs qu'un délai aussi long peut être problématique.

« Advenant une situation où on serait en très grande difficulté, il faudrait fournir des informations et des chiffres au ministère si on veut obtenir un peu d’aide. Malheureusement, d'année en année, on s'aperçoit qu’il y a une diminution du service de ce côté. »

— Une citation de  O’Neil Cloutier, directeur général du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie

L’an dernier, M. Cloutier a reçu le bilan de mi-saison du MPO deux semaines après la fin de cette période. Cette année, il n'a toujours aucune donnée après sept ou huit semaines d'attente.

Le directeur général du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, O'Neil Cloutier.

Le directeur général du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, O'Neil Cloutier (archives)

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Ils ont des problèmes de récupération des données de capture. On leur dit : "Écoutez, vous avez des règlements, vous avez des droits, ce n’est pas normal […] que ça retarde toute l’affaire. Mettez-y un peu plus de rigueur, allez voir ceux qui traînent de la patte [pour les presser de] fournir les données et réglez ça avec eux."

Le directeur général soupire, indiquant que son regroupement est impuissant face à la situation actuelle.

Une saison comparable à 2020?

Malgré l'absence de données officielles pour le prouver, M. Cloutier croit que cette saison de pêche au homard sera comparable à celle de 2020, sans toutefois égaler celle de 2021, exceptionnelle selon lui.

Le gestionnaire rappelle qu'en 2020, les données de capture étaient quand même excellentes et de niveau supérieur aux débarquements enregistrés historiquement.

La pêche au homard, qui a débuté le 25 avril, vient tout juste de se conclure dans les derniers secteurs.

Dans la zone 20, qui couvre le territoire compris entre Gaspé, New Carlisle et la rivière Bonaventure Est, les activités ont pris fin le 2 juillet. Dans les zones limitrophes, soit la 19 dans le secteur de Forillon et la 21 dans la Baie-des-Chaleurs, les homardiers ont plutôt terminé leur saison le 16 juillet.

Un pêcheur de homard à Newport.

Un pêcheur de homard, photographié à Newport (archives)

Photo : Radio-Canada / L'épicerie

Selon ce qu’O'Neil Cloutier a entendu des membres du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, des débarquements très abondants auraient été enregistrés dans les zones 19 et 21.

Dans la zone 21A, qui est celle de la Baie-des-Chaleurs, on dit que les débarquements ont été vraiment extrêmes, très, très bons. On n’a pas de chiffres à donner, évidemment, mais il semblerait que ce soit excellent et même meilleur que l’an passé.

Pour ce qui est de la zone 20, M. Cloutier confirme que les prises ont été un peu moins au rendez-vous. On semble avoir des résultats en baisse par rapport à la dernière saison. On parle d’une diminution moyenne qui serait de 15 à 18 %.

Il note également qu’il y a eu une réduction du prix du homard, ce qui a un impact majeur sur les pêcheurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !