•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La majorité des chambres des CHSLD de l’Abitibi-Témiscamingue toujours sans climatisation

Le CHSLD Pie XII de Rouyn-Noranda.

Le CHSLD Pie-XII de Rouyn-Noranda est l'un des centres d'hébergement de la région où toutes les chambres sont climatisées.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

À peine 35 % des chambres des 11 centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de la région bénéficient d’une climatisation centrale.

Il s’agit de 236 chambres sur 674, situées exclusivement au CHSLD de Malartic, au CHSLD Pie-XII de Rouyn-Noranda et au CHSLD de Senneterre. Sept centres d’hébergement de l’Abitibi-Témiscamingue sont donc toujours dépourvus de systèmes de climatisation.

« Je trouve ça triste. Quand il fait très chaud, ça peut être extrêmement pénible pour des gens malades. Parfois, les médicaments peuvent aggraver les effets de la chaleur. C’est comme ça qu’on a eu des morts dans les CHSLD dans les dernières années. »

— Une citation de  Daniel Goulet, président régional de l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs publics et parapublics (AQRP)

Travaux en cours

Depuis le 1er avril 2018, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) a investi près de 1,3 million $ afin de climatiser les CHSLD d’Amos, de La Sarre, de Macamic et de Val-d’Or. Selon des données obtenues par l’AQRP, les travaux n’y seraient toujours pas terminés. Le CHSLD de Macamic précise que l’établissement bénéficiera d’un système de climatisation central en 2025.

Ça ne va pas assez vite. On met toujours la faute sur la pandémie et sur la pénurie de main-d'œuvre. On a l’impression que ça s’étire sans arrêt. C’est vraiment dommage, affirme M. Goulet.

Capacités électriques limitées

Les données fournies par le CISSS-AT font également état des capacités électriques limitées de certains établissements.

La faiblesse du réseau électrique du point de service de Témiscaming-et-de-Kipawa, du CHSLD de La Sarre et du CHSLD de Val-d’Or empêcherait l’utilisation simultanée de plusieurs climatiseurs de fenêtre.

La totalité des centres d’hébergement de l'Abitibi-Témiscamingue disposent toutefois d’une salle commune climatisée ou ventilée.

Le CISSS-AT affirmait en mai dernier que la climatisation des 11 CHSLD de la région était jugée acceptable et qu’aucun travail supplémentaire ne serait requis au cours des prochaines années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !