•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En C.-B., David Eby annonce sa candidature à la succession du premier ministre John Horgan

David Eby, sa famille, ses amis et collègues, souriants.

David Eby a annoncé mard 19 juillet, devant des amis et des collègues à Vancouver, sa candidature à la tête du NPD en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Liam Britten

David Eby, l’actuel procureur général et ministre du Logement de la Colombie-Britannique, se lance officiellement dans la course pour devenir, en décembre, le prochain chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) à la tête de la province.

Il s’est déclaré candidat mardi soir devant des amis et collègues, dans sa circonscription de Vancouver-Point Grey, dans le quartier de Kitsilano, à Vancouver. Un site de campagne était lancé simultanément.

« Je tiens à remercier les 48 députés qui me soutiennent [dans cette course]. »

— Une citation de  David Eby, candidat à la chefferie du NPD en Colombie-Britannique

Ce sont 48 des 57 députés du NPD qui apportent leur soutien à David Eby, dont Ravi Kahlon, Adrian Dix, Murray Rankin, Sheila Malcolmson, Jennifer Whiteside et Mike Farnworth.

Le ministre de la Santé Adrian Dix ne manquait pas d’éloges mardi soir pour David Eby et son bilan extraordinaire sur des dossiers comme le logement et ICBC.

« David Eby est un excellent candidat [...] je suis très fier de le soutenir [...] David tissera des liens avec des gens partout en Colombie-Britannique. »

— Une citation de  Adrian Dix, ministre de la Santé de la C.-B.

David Eby a tenu, en début de discours, à raconter des anecdotes sur son enfance heureuse en Ontario et les valeurs prônées par ses parents, enseignant et avocat, qu’il tente de transmettre désormais à ses deux enfants, avec sa femme.

Reconnaissant ses privilèges, David Eby a expliqué avoir voulu militer dans sa carrière pour ceux qui n'ont pas eu les mêmes chances que lui. Chaque enfant de notre province, chaque parent, chaque grand-parent, chaque personne mérite le genre d'opportunités, de sûreté et de sécurité dont j'ai profité avec ma famille en grandissant.

David Eby a rendu hommage à John Horgan, un mentor et à l’état de l’économie de la province, leader au pays. Mais il a surtout énuméré les défis actuels, et en premier lieu la crise du logement, un problème très sérieux, ajoutant qu’il souhaite plus de soutien provincial pour les collectivités à croissance rapide, et de l’équité générationnelle.

David Eby parle devant une assemblée qui l'applaudit.

David Eby dit avoir été encouragé par de nombreux collègues à se lancer dans la course pour continuer le travail mené par John Horgan.

Photo : Radio-Canada / Liam Britten

Son intention est de construire des maisons respectueuses du climat partout dans la province, notamment pour la classe moyenne. « L'accès au logement n'est tout simplement pas à la hauteur de ce qu'il devrait être ».

Depuis l’annonce du retrait de John Horgan de la vie politique, les candidats pressentis se retirent un à un de la course, semblant laisser un boulevard à David Eby.

David Eby dit avoir été encouragé par de nombreux collègues à se lancer dans la course pour continuer le travail mené par John Horgan. Il y a quinze jours, je ne pensais pas à ça. Désormais, David Eby se félicite de l’équipe diversifiée qu’il a rassemblée autour de sa candidature et dit qu’il compte voyager dans les semaines à venir partout en Colombie-Britannique.

Une carrière engagée pour les droits humains

David Eby, 44 ans, est avocat de formation et ancien directeur général de l’Association des libertés civiles de la Colombie-Britannique. Il a également été professeur auxiliaire de droit à l'Université de la Colombie-Britannique, président du HIV/AIDS Legal Network et a siégé au comité de santé et de développement social de la Vancouver Foundation.

L’avocat a également passé des années à plaider en faveur de la Pivot Legal Society pour protéger les droits humains et la dignité des sans-abri et des résidents mal logés du quartier Downtown Eastside de Vancouver. En 2010, il a reçu le prix Renate Shearer pour son engagement pour les droits humains par l'Association des Nations Unies au Canada et la Coalition des droits humains de la Colombie-Britannique.

Pour moi, le candidat le plus évident est David Eby, déclarait fin juin à Radio-Canada le professeur de stratégie et d'économie à la Sauder School of Business de l'Université de la Colombie-Britannique, Adam Pankratz.

David Eby est notamment le principal acteur de la réforme de l'assurance automobile en cas d'accident et il a fait de la lutte contre le blanchiment d’argent un de ses chevaux de bataille en lançant en 2019 la commission d’enquête Cullen.

Avec des informations de Timothé Matte-Bergeron et Meera Bains

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !