•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Sri-Lankais en Saskatchewan demandent à Ottawa de venir en aide à leur pays d’origine

Des manifestants montant sur les toits du palais présidentiel au Sri Lanka.

Environ 200 familles sri-lankaises vivent à Saskatoon, et près de 50 sont à Regina.

Photo : afp via getty images / -

Radio-Canada

Des Sri-Lankais établis en Saskatchewan demandent à Ottawa d'intervenir pour éviter une grave crise humanitaire dans leur pays. Le Sri Lanka connaît actuellement une crise politique et économique sans précédent.

Ushan Alahakoon, un scientifique spécialisé dans l'amélioration des plantes, a participé à une manifestation à Saskatoon le 3 avril dernier, appelant à sauver le Sri Lanka. Depuis, la situation ne cesse de s'empirer dans son pays d'origine.

Si le gouvernement canadien peut fournir une assistance médicale comme l'envoi de médicaments essentiels et de denrées alimentaires au lieu d'argent, ce serait vraiment une bonne chose, plaide Ushan Alahakoon.

Les prix des produits de base sont montés en flèche, explique-t-il, ajoutant que la crise a commencé des mois avant que le monde n'y prête attention.

Avec l'inflation et les troubles économiques, c'est plus de trois fois plus cher. Les gens ne peuvent vraiment pas se le permettre, déclare Ushan Alahakoon.

Étudiant en doctorat de microbiologie vétérinaire à l'Université de Saskatchewan, Dinesh Wellawa impute la situation catastrophique au pays à la mauvaise gestion économique. Il s'est rendu au Sri Lanka le mois dernier.

Alors que les vols sont habituellement remplis de touristes, celui-ci n'en comptait aucun. Par conséquent, les hôtels qui étaient habituellement bondés étaient à 50 % vides, fait-il remarquer.

Selon Dinesh Wellawa , la situation est désormais bien pire. Dans certaines communautés, chaque famille ne reçoit qu'un seul un litre de lait est alloué, ce qui a un impact négatif sur les besoins nutritionnels des enfants.

Nous devions faire des files d'attente d'au moins 2 kilomètres pour obtenir de l'essence et du gaz pour la cuisson. Même dans les supermarchés, il n'y avait pas grand-chose à prendre, poursuit Dinesh Wellawa.

La communauté sri-lankaise en Saskatchewan a lancé une campagne de collecte de fonds afin de réunir 25 000 $ pour l'achat de fournitures médicales, après avoir reçu des demandes de dons de la part d'hôpitaux sri-lankais.

Selon Thaveen Uyangodage, ouvrier de production, le gouvernement sri-lankais n'a considéré que l'armée et la police comme services essentiels, reléguant au second plan les besoins médicaux de la population.

L'homme de 27 ans a envoyé par courrier des vitamines et d'autres médicaments aux membres de sa famille.

Malgré la démission, la semaine dernière, du président du Sri Lanka, Gotabaya Rajapaksa, après plus de trois mois de crise politique et économique, le pays connaît encore des mouvements de protestation. Le Parlement du Sri Lanka s'apprête à élire un nouveau président mercredi pour tenter d'apaiser la situation.

Avec les informations de Pratyush Dayal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !