•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Canadienne de 12 ans reçoit un cœur entièrement artificiel

Mariam Tannous dans un fauteuil roulant branchée à une machine dans une chambre d'hôpital.

Mariam Tannous a suivi de la thérapie physique après avoir reçu un cœur entièrement artificiel. L’intervention chirurgicale a eu lieu à l’Hôpital pour enfants SickKids de Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Gracieuseté de la famille

Radio-Canada

L’adolescente torontoise Mariam Tannous est devenue la plus jeune Canadienne à avoir un cœur robotisé, à la suite d’une greffe et de multiples chirurgies cardiaques.

La jeune de 12 ans est née avec deux malformations, dont l'une, liée à la maladie d’Ebstein, a causé une anomalie à une valve cardiaque et une cardiomyopathie qui touchait son muscle cardiaque.

Elle a subi sa première chirurgie à cœur ouvert à l’âge de trois ans et une greffe du cœur alors qu’elle n’avait que sept ans.

Son état de santé a continué à se détériorer par la suite jusqu’à ce qu’elle ait un arrêt cardiaque en juin 2021 à l’âge de 11 ans.

En attendant une autre greffe, ses médecins à l’Hôpital pour enfants SickKids de Toronto lui ont installé un cœur artificiel dans le cadre d’une chirurgie de 14 heures.

« C’est miraculeux. Elle est tellement forte. Elle aime la vie et veut être en vie. »

— Une citation de  Antouan Adwar, mère de l'adolescente

Seuls une cinquantaine d’autres patients au Canada avaient reçu un cœur artificiel auparavant, et jamais quelqu’un d’aussi jeune que Mariam, l’appareil étant conçu pour les adultes.

Un trou dans la poitrine

Le chirurgien de Mariam à SickKids, le Dr Osami Honjo, a d’ailleurs dû laisser sa cavité cardiaque ouverte pendant cinq jours, le temps que le corps de l’adolescente s’habitue à l’appareil et que sa pression artérielle se stabilise.

On voulait vraiment refermer la cavité, parce que c’est un appareil installé dans la poitrine et on ne peut pas se permettre d’avoir une infection. Dans son cas, toutefois, c’était trop gros pour pouvoir refermer la cavité immédiatement, explique-t-il. Entretemps, ses médecins lui ont mis un bandage temporaire.

Le cœur artificiel est muni de pompes mécaniques reliées à des tubes attachés à une console qui fonctionne 24  heures sur 24, 7 jours sur 7, à l’extérieur du corps.

Après sa chirurgie, Mariam a été sous sédation et branchée à un respirateur pendant 16 jours. Du sang et des liquides se sont alors accumulés autour du cœur artificiel, nécessitant une autre opération.

Ça a été très, très difficile, raconte le Dr Honjo, mais son état a fini par se stabiliser. Je ne sais pas comment.

Une autre greffe

Deux mois plus tard, une nouvelle greffe a pu être faite, un autre cœur compatible étant disponible.

Mariam continue à prendre des médicaments immunosuppresseurs, mais elle peut maintenant faire des activités normales. Sa mère raconte qu’elle nage quatre fois par semaine et qu’elle aime jouer au soccer et au basketball avec son grand frère, Jack.

Nous sommes tellement fiers de Mariam. Elle a montré à tout le monde à quel point elle était forte, dit sa mère.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !