•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des dessins cherchent à inciter les francophones à se faire vacciner

L'infographie de RésoSanté sur l'importance de la vaccination.

La campagne Fais-moi un dessin de RésoSanté souhaite rejoindre les groupes marginalisés pour les inciter à se faire vacciner contre la COVID-19.

Photo : offert par RésoSanté

Radio-Canada

Alors que la Colombie-Britannique se prépare à une nouvelle campagne d’immunisation contre la COVID-19 à l'automne, l'organisme RésoSanté souhaite convaincre les francophones de se faire vacciner par une série de dessins.

On sait que la vaccination contre la COVID est notre première ligne de défense. C’est l’outil le plus important qui sert à contrôler la transmission virale sur une base individuelle et sur une base sociétale, souligne d’emblée le Dr Brian Conway, président de RésoSanté et directeur médical du Centre des maladies infectieuses de Vancouver.

L’initiative Fais-moi un dessin! présente une série de dessins, sous forme de bande dessinée, qui s’adresse à la population francophone de la province. Elle cherche à créer une discussion, dans la langue maternelle des francophones, autour de la vaccination et des inquiétudes qui poussent des gens à refuser un vaccin.

Ça nous aide à avoir une discussion. On ne forcera jamais quelqu’un à être vacciné contre son gré, mais ce que nous voulons, c’est avoir une discussion autour des enjeux qu’ils identifient, dit le Dr Conway.

L’une de ces bandes dessinées présente l’histoire de Daniel Brault, un Vancouvérois dans la soixantaine atteint de la COVID-19 de longue durée qui souhaite que son parcours incite les gens à ne pas prendre la pandémie à la légère.

J’ai arrêté de travailler, je suis amoindri physiquement et mentalement, ça m’a pris du temps à récupérer, explique-t-il en ajoutant avoir été en parfaite santé quelque jour avant que la COVID-19 ne lui tombe dessus comme une masse.

Tu ne sais pas, tu penses que tu es un super humain et soudain ça te frappe et tu n’as plus d’option. Parce que quand ça te frappe tu ne peux pas te faire vacciner avant que ce ne soit terminé et cinq mois de COVID c’est long, illustre-t-il.

Le Dr Conway estime important que le message passe non seulement en français, mais également par des personnes comme Daniel Brault qui ont contracté la COVID-19, car cela permet au message d’être perçu différemment.

Pour le moment, une dizaine de personnes font partie du projet Fais-moi un dessin! lancé par l’équipe de RésoSanté.

Je pense que ça va être important qu’on s’outille, qu’on se prépare à l’automne, affirme le Dr Conway.

Il évoque ainsi la nouvelle campagne de vaccination prévue en septembre, et l’arrivée prochaine des vaccins bivalents qui s’attaquent à la fois à la souche initiale de la COVID-19, mais également au variant Omicron.

Avec les informations de Catherine Dib

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Colombie-Britanique

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Colombie-Britanique.