•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chaleur devient accablante à Winnipeg, un danger pour les personnes itinérantes

Un homme se repose à l'ombre sur le stationnement de l'organisme Siloam Mission.

Un homme se repose à l'ombre sur le stationnement de l'organisme Siloam Mission.

Photo : Radio-Canada

Alors que le mercure atteint plus de 30 degrés dans la capitale manitobaine, les organismes qui viennent en aide aux personnes en situation d’itinérances sont à l'œuvre. Ils déplorent une fois de plus le manque de ressources.

La directrice générale de Siloam Mission, Tessa Blaikie Whitecloud, souligne que quand il fait une telle chaleur dehors, pour les personnes sans-abri, le danger c’est le coup chaleur et la déshydratation.

Il est vraiment important qu’il puisse y avoir des espaces pour être dans un endroit à l’intérieur au frais, souligne-t-elle.

L’organisme, qui accompagne les personnes en situation d’itinérance à court et à long terme, a étendu ses horaires d’ouverture.

Alors qu’ils distribuent normalement près de 300 bouteilles d’eau par jour, cette fin de semaine ils en ont distribué près de 500 chaque jour.

La directrice générale souligne que pour ces personnes, la question de la protection de leur peau se pose, ou même de l’accès à une salle de bain.

Un manque de solution permanente

Une des choses avec les températures extrêmes à Winnipeg, c’est qu’on est toujours dans une réaction et non dans une anticipation des besoins. On devrait être proactif et non réactif, déclare Tessa Blaikie Whitecloud.

«  Aujourd’hui, c’est pour les aider à survivre à la journée. »

— Une citation de  Tessa Blaikie Whitecloud, la directrice générale de Siloam Mission

Les organismes sur le terrain mettent tout en œuvre, mais il faut, chaque fois, de nouveau informer les personnes en situation d’itinérance de quels services sont offerts.

Travaillant dans la station de refroidissement d’Oak Table, qui dépend de l’organisme 1JustCity à Winnipeg, Kaia Hamilton confirme qu’il faut en premier lieu qu’ils sachent que le service existe.

Typiquement, nous ne sommes pas ouverts la fin de semaine, confirme-t-elle.

D’autres infrastructures sont manquantes à Winnipeg

La vague de chaleur qui touche le sud du Manitoba a forcé certains Winnipegois à revoir leurs programmes de la journée.

Le problème de manque de point de rafraîchissement est aussi revenu à Saint-Boniface, où la piscine municipale Happyland est fermée.

Je suis déçu, explique le riverain Pat Dalany. Je pensais pouvoir profiter de la piscine pour pouvoir nager, alors qu’il fait 34 degrés.

Ce serait bien qu'elle soit ouverte, mais je ne l'ai jamais vue ouverte, pas une seule fois, affirme un autre riverain du quartier.

La pénurie de personnel sauveteur causerait la fermeture de cette piscine pendant les fins de semaine. Une lettre de plainte a été adressée au conseiller municipal de Saint-Boniface, Mathieu Allard, qui n’a pas répondu à la demande de renseignements de Radio-Canada.

Lundi, il continuera de faire chaud à Winnipeg, et dans presque tout le sud de la province. Environnement Canada prévoit que le mercure montera jusqu'à 30 degrés Celsius.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !