•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes à l’honneur au Trimemphré de Magog

Un jeune arrive à la ligne d'arrivée de l'épreuve.

Après deux ans sur pause, c'est aussi le retour du triathlon jeunesse cette fin de semaine.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le 27e Trimemphré s'est conclu dimanche à Magog. Les participants ont bénéficié d'une météo exceptionnelle pour participer aux différentes épreuves de triathlon. Les jeunes étaient à l’honneur pour la dernière journée.

Des participants âgés de 9 à 4 ans ont performé. C’est vraiment drôle de voir ça, les 4 ans. Ils nagent avec des bouées sur le dos. Ils font leur vélo avec de petites roues sur le côté. C’est vraiment de très courtes distances. C’est spectaculaire de voir cela , mentionne le directeur général de l'événement, René Pomerleau.

Plusieurs jeunes participants ont fait preuve de sang froid malgré la chaleur. C’était stressant au début et quand je me suis mise à y aller, c’était vraiment amusant, lance fièrement Charlotte Bertrand. Au vélo quand je montais la côte, il y avait plein de monde qui a essayé de me rattraper, mais ils n’ont pas réussi.

À bout de souffle, le jeune Damien Larivière était satisfait de son expérience. J’ai surtout réussi grâce à tous les encouragements, oui de ma famille, mais de tout le monde ici. Je suis vraiment fier.

« C’est comme une grande fête le triathlon. C’est super plaisant, les gens ont beaucoup de plaisir. Les gens courent partout, ils encouragent.  »

— Une citation de  René Pomerleau, directeur général du Trimemphré

Les participants rencontrés par Radio-Canada dimanche n’ont pas froid aux yeux tels que Cloé qui rêve d’être une athlète olympique. Son amie Annabelle caresse le rêve de faire un Ironman.

Ce sont plus de 200 bénévoles qui ont mis la main à la pâte tout au long de la fin de semaine, alors que 1500 athlètes ont pris part aux différentes compétitions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !