•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Shediac, le nouvel écocentre Homarus ouvre ses portes au public

Un enfant pose un doigt sur la tête d'un homard que lui tend une biologiste du centre d'interprétation.

Le centre d'interprétation à l'écocentre Homarus, à Shediac au Nouveau-Brunswick, le 17 juillet 2022

Photo : Radio-Canada / Mina Collin

Radio-Canada

Homarus a présenté son nouvel écocentre au public dimanche, au Nouveau-Brunswick.

Construit juste à côté du fameux homard géant de Shediac, l'édifice abrite un centre d'interprétation offrant une expérience interactive liée au monde du homard et des écosystèmes marins.

Le centre était auparavant situé dans des locaux beaucoup plus petits, à Pointe-du-Chêne.

Un bâtiment récemment construit sur lequel apparaît le logo d'Homarus.

Le bâtiment où est maintenant situé Homarus, à Shediac.

Photo : Radio-Canada / Mina Collin

Le petit centre, c'était un peu un essai pour savoir comment ça allait fonctionner. Et ça a grandi, se satisfaisait dimanche Pierre Dupuis, le directeur d'Homarus. Il qualifie le nouvel environnement de plus professionnel.

On a bien plus d'espace, donc on a bien plus d'espèces aussi. On est mieux équipés. On peut garder des espèces à plus long terme, mentionne-t-il.

Un homme debout devant des affiches.

Pierre Dupuis est le directeur d'Homarus.

Photo : Radio-Canada / Mina Collin

Le centre offre maintenant aux visiteurs une expérience immersive et interactive sur le cycle de vie du homard.

Des bassins sont également installés sur place pour observer différentes espèces aquatiques.

Maryse Cousineau tient un homard qu'elle vient de sortir d'un bassin devant elle.

Maryse Cousineau, biologiste et directrice adjointe d'Homarus

Photo : Radio-Canada / Mina Collin

À l'extérieur, une cabane aménagée met l'accent sur les techniques de pêche et le métier de pêcheur.

Outre la section destinée aux visiteurs, des laboratoires se trouvent dans le nouvel édifice. L'organisme continue de faire des recherches pour assurer la pérennité du homard et d'autres espèces marines.

Homarus Inc. est un organisme de recherche et développement à but non lucratif créé par l'Union des pêcheurs des Maritimes (UPM).

En 2019, Homarus avait reçu un financement de 2 millions de dollars pour la conception d'un nouveau laboratoire marin au sein du nouveau Centre Homarus. L'octroi provenait du Fonds des pêches de l'Atlantique, un programme appuyé à 70 % par le fédéral et à 30 % par les provinces, afin de soutenir le secteur du poisson et des fruits de mer.

La durabilité étant au coeur des valeurs d’Homarus, des matériaux recyclés ont été employés pour la conception du centre.

Gisèle Levesque dans une pièce dont les murs sont en bois et où on voit des casiers à homards.

Gisèle Levesque, gestionnaire du projet de nouveau centre

Photo : Radio-Canada

On a un patio en arrière qui est fait avec un certain pourcentage de cordes recyclées des pêcheurs, explique Gisèle Levesque, d’Homarus. Depuis plusieurs années, des pêcheurs récupèrent de vieilles trappes et beaucoup de cordages. Donc, on recycle ces cordages-là, et on en a un exemple ici.

Cet été, Homarus offre un rabais de 50 % à l’entrée.

L’écocentre cherchera à obtenir les commentaires du public. Gisèle Levesque explique que l’opinion des visiteurs aidera le centre à améliorer son offre.

D’après le reportage de Mina Collin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !