•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La longue tradition du festival d’été de Cheyenne à Sainte-Agathe se perpétue

Des enfants s'amusent avec un canon à mousse.

Les enfants étaient à l'honneur lors du festival d'été de Cheyenne à Sainte-Agathe.

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Michel

Depuis 33 ans, le festival d’été de Cheyenne à Sainte-Agathe au Manitoba continue de rallier les familles francophones.

Jeux pour enfants, lieux pour se restaurer, compétition de baseball, concert et feux d'artifice étaient, entre autres, au programme des deux jours de festivités.

Un homme s'apprête à lancer un fer à cheval.

Une douzaine d’équipes se sont inscrites au lancer de fer à cheval.

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Michel

Certaines activités sont plus traditionnelles que d'autres. C’est notamment le cas de la compétition de lancer de fer à cheval, qui est toujours aussi populaire depuis la création du festival en 1989.

Pour la mère de famille Joanne Chanthavongsa, venue avec son mari et ses deux enfants, il s'agit surtout d’une occasion de créer des liens avec les membres de la communauté.

Mme Chanthavongsa se souvient que lorsqu’elle a emménagé à Sainte-Agathe, le festival a été l’occasion de s’intégrer au sein de la communauté.

« Il s’agit d’un beau rassemblement, surtout après deux années où on n’a pas pu se voir. »

— Une citation de  Joanne Chanthavongsa
Les deux bénévoles se sourient.

Les deux bénévoles, Elissa Doan (à droite) et Jonelle Donnelly (à gauche) se sont rencontrées lors du festival il y a neuf ans.

Photo : Radio-Canada

Pour la bénévole Jonelle Donnelly, c'est un soulagement que la communauté soit revenue en grand nombre après plus de deux ans de pandémie, même si l'affluence est un peu moins élevée que d’habitude, à cause des fortes chaleurs.

« C’est vraiment un événement intergénérationnel. »

— Une citation de  Jonelle Donnelly, bénévole

La bénévole et auxiliaire d’éducation, Elissa Doan, souligne que pour de nombreux enfants c’est le premier festival dont ils se souviendront, il y a toute une génération qui ne connaît pas le festival à cause de la pandémie.

Le festival tente toujours de réserver quelques nouveautés aux participants. Cette année, il s’agissait de la Cheyenne Feud, inspirée du jeu télévisé Family Feud.

Les organisateurs estiment qu’entre 300 et 400 personnes se sont déplacées pendant les deux jours du festival.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !