•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux boxeurs abitibiens à la conquête de la Brampton Cup

Tommy Langlois, André Pellan et Gabriel Aly Ndiaye posent dans un ring de boxe.

Tommy Langlois (à gauche) et Gabriel Aly Ndiaye (à droite), en compagnie de leur entraîneur André Pellan (au centre).

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Marc-Olivier Thibault

C’est la fin du camp d'entraînement pour les boxeurs abitibiens Tommy Langlois et Gabriel Aly Ndiaye, alors qu’ils sont à quelques jours de leur départ pour l’Ontario afin de participer à la Brampton Cup, une compétition de calibre international.

Cet événement sportif est l’un des plus importants du genre au Canada. Cette année, plus de 650 pugilistes provenant des quatre coins de la planète vont monter dans le ring dans l’espoir de mettre la main sur la médaille d’or.

Parmi eux, le Rouynorandien Tommy Thunder Langlois, 23 ans. L’homme aux mains du tonnerre s'aligne dans la catégorie des 66 kilos.

Le niveau est relevé à la Brampton Cup et Tommy Langlois le sait. Il se prépare à affronter des adversaires de qualité.

« Selon ce que j’ai vu dans les inscriptions, les gars sont expérimentés. Dans ma catégorie, certains d’entre eux ont 60 combats amateurs! C’est plus gros qu’un championnat canadien, selon moi, parce qu’il y a des boxeurs du monde entier sur place. C’est la crème de la crème. »

— Une citation de  Tommy « Thunder » Langlois

L’autre pugiliste de la région en lice est le jeune Gabriel Aly Ndiaye. Le cogneur de 16 ans est de retour à la maison, à Rouyn-Noranda, après une année complète en sport-études dans la région métropolitaine. Pour lui, cette participation à la Brampton Cup marque un retour à la compétition après un arrêt forcé en raison d’une commotion cérébrale.

C’est un accident de travail, un accident de ‘’sparring’’, raconte-t-il en riant. J’ai été à l’écart du ring pendant deux mois. Alors, j’ai mis les bouchées doubles pour être prêt la semaine prochaine.

Depuis qu’il a reçu l’autorisation du médecin de reprendre l'entraînement, l’adolescent est au gymnase trois à quatre fois par semaine.

Même son de cloche pour Tommy Langlois, qui s’est entraîné sans arrêt dans la dernière année, combinant boxe et crossfit. Les efforts ont payé, alors que le mois dernier, il a remporté son combat par décision majoritaire lors d’un gala présenté à Repentigny.

L’adversaire s’est présenté plus lourd que prévu, un gars gros et grand, avec une expérience similaire à la mienne. C’est une très bonne expérience pour moi, signale-t-il.

Respect mutuel

Dans les dernières semaines, les deux athlètes ont surtout peaufiné leur technique sous la supervision de leur entraîneur André Pellan, au Club de boxe de Rouyn-Noranda.

Et malgré l’écart d'âge qui les sépare, il existe un respect mutuel entre les deux Abitibiens. À l'entraînement, ils collaborent, s’entraident et se soutiennent mutuellement. D’ailleurs, les deux pugilistes sont élogieux l’un envers l’autre.

Tom est un combattant très rapide. Il est explosif et imprévisible, tu ne sais jamais quand il va attaquer, fait valoir Gabriel Aly Ndiaye.

Gab est très fort, il a une force de frappe qui peut arrêter un combat à tout moment, renchérit Tommy Langlois. En plus, il a juste 16 ans!

L’or, rien de moins

Gabriel Aly Ndiaye va se battre chez les juniors, dans la catégorie des 60-63 kilos. Son objectif est clair : ramener l’or en Abitibi-Témiscamingue.

Tommy Langlois vise le même objectif. Or, dans la catégorie Élite, le niveau est plus relevé, alors il connaît l’ampleur du défi.

La Médaille du lieutenant-gouverneur

Le 29 juin dernier, André Pellan a reçu des mains de la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour son implication au sein de l’organisation et de la communauté.

Cela fait maintenant 30 ans qu’André Pellan s’occupe à faire vivre la boxe à Rouyn-Noranda. Aujourd’hui âgé de 83 ans, il entraîne toujours les membres de son club, et ce, cinq jours par semaine.

Une source d’inspiration que Tommy Langlois et Gabriel Aly Ndiaye vont amener dans leurs valises lors de la Brampton Cup, du 21 au 24 juillet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !