•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 27e Trimemphré s’amorce vendredi à Magog

Les retombées économiques du Trimemphré sont évaluées à 1,5M$

Des athlètes participants à une édition précédente du Trimemphré.

Photo : Photo: Daniel Mailloux

Radio-Canada

Jusqu'à dimanche, 1500 athlètes sont réunis à Magog pour participer au Trimemphré.

Selon le directeur général de l'événement, René Pomerleau, le taux de participation a diminué depuis le début de la crise sanitaire. Les gens durant la pandémie se sont moins entraînés. On voit que cela a baissé un peu. Il y a plus de gens dans les plus courtes distances, dit-il.

Avant la COVID-19, le Trimemphré pouvait accueillir 2500 sportifs, précise M. Pomerleau.

Vélo, course et nage...pour tous

Après deux ans sur pause, c'est aussi le retour du triathlon jeunesse cette fin de semaine. On a des jeunes de 4 ans qui veulent faire le triathlon! C'est drôle de voir ça. Les jeunes nagent avec des bouées et sont en vélo avec des petites roues, raconte le directeur général.

Le chemin parcouru avant le début de ce 27e Trimemphré n'a pas été sans embûche. Mercredi dernier, la Ville de Magog a été contrainte de fermer l’accès à la plage de l’Ouest qui permet d'accéder au lac Memphrémagog. Des analyses ont démontré une mauvaise qualité de l’eau de baignade.

La plage a été rouverte vendredi, juste à temps pour le triathlon. Cette semaine on a eu un stress assez intense. Je vous avoue que je n'ai pas bien dormi. On est revenu à la normale!, se réjouit M. Pomerleau. Aucune inquiétude, on va nager dans le lac, ça va être très beau, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !