•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois ans de prison pour Derick Pimparé, coupable de délit de fuite mortel

La victime, un adolescent âgé de 16 ans, avait été happée alors qu'elle circulait à pied sur la route 335 en 2021.

Une scène d'accident de la route avec des enquêteurs au travail.

Un reconstitutionniste et des enquêteurs de la SQ avaient été dépêchés sur les lieux afin de déterminer les circonstances entourant la collision qui avait causé la mort d'un adolescent à Saint-Lin dans les Laurentides.

Photo : Radio-Canada / Alain Béland

Radio-Canada

Au palais de justice de Joliette, vendredi, Derick Pimparé a été condamné à trois ans de prison pour un délit de fuite ayant causé la mort d'Émile Martineau, le 29 septembre 2021, à Saint-Lin–Laurentides.

La victime, âgée de 16 ans, avait été happée alors qu'elle marchait sur la route 335 en début de soirée.

Des témoignages de même que des images captées par des caméras de surveillance avaient révélé aux policiers que Derick Pimparé, au volant d'une camionnette, avait pris la fuite après avoir heurté le jeune piéton. Il ne lui avait pas porté assistance et n'avait pas signalé l’accident aux services d’urgence.

Originaire de Sainte-Sophie, Derick Pimparé, 21 ans, a plaidé coupable aux deux chefs d'accusation qui pesaient contre lui, soit délit de fuite ayant causé la mort et entrave à la justice pour avoir incité un témoin à fournir un faux témoignage. Le fait de plaider coupable lui évite d'avoir à subir un procès.

Les policiers avaient retrouvé le véhicule accidenté à Saint-Lin le 1er octobre dernier et ils avaient également mené des perquisitions. L'enquête a été longue, ardue, et les policiers ont utilisé des techniques d'enquête complexes pour retracer l'auteur du délit de fuite, a expliqué vendredi Caroline Buist, procureure aux poursuites criminelles et pénales.

Après l'accident, M. Pimparé a quitté les lieux et il a posé des gestes pour masquer, brouiller toutes démarches d'enquête, a décrit Me Buist. Il a également approché certains témoins, dont un en particulier à qui il a demandé de mentir à la police.

En plus de la peine de prison, la justice impose à Derick Pimparé une interdiction de conduire pour une période de trois ans. L'enquête policière n'a pas permis de déterminer si ses facultés étaient affaiblies ou s'il conduisait de manière erratique ou dangereuse au moment de l'accident.

Derick Pimparé n'avait pas d'antécédents judiciaires; il pourra demander une libération conditionnelle et un comité déterminera si elle pourra lui être accordée.

Sur Facebook, une personne de l'entourage de la victime, Jacinthe Léveillé, a écrit que les trois années d'emprisonnement et l'interdiction de conduire imposées à Derick Pimparé ne sont qu'une belle petite claque sur les doigts. Dans un an, il va être dehors, ouf! Sans commentaire, conclut-elle.

Avec les informations de Hadi Hassin

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.