•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hey Major : le feu intérieur des frères Fortin

Deux hommes prennent la pose devan tun mur de brique à l'extérieur. Il s'agit de Mickaël et Raphaël Fortin du duo musical Hey Major.

Raphaël et Mickaël Fortin du duo Hey Major

Photo : Radio-Canada / Anik Moulin

Anik Moulin

Le duo sherbrookois Hey Major présente un nouvel album entièrement en français, Feu intérieur. Une première pour les deux frères musiciens de Sherbrooke qui évoluent dans le milieu depuis plus de dix ans.

La pandémie n'est pas étrangère à ce désir de chanter dans leur langue maternelle. On avait toujours eu peur d'écrire en français parce que d'une certaine façon, c'est tellement plus vrai et plus direct. Dans nos débuts, en anglais, c'était une couverture, on écrivait souvent avec des personnages. Cet album-là, Feu intérieur, on n'a aucun personnage, explique Raphaël Fortin, auteur-compositeur-interprète.

Le duo était prêt à se lancer dans cette création en français. Peu importe ce que les gens vont dire, tu as ta place. Tu as plus à la faire, affirme Mickaël, l'aîné des frères Fortin.

Sur ce Feu intérieur, musicalement accrocheur et mélodiquement fort bien construit, les harmonies vocales sont toujours aussi belles et maîtrisées. La poésie en français apporte une étonnante sincérité au projet. Pourtant, le processus de création, qui aura duré deux ans, ne s'est pas fait sans remous.

« C'était vraiment une mise à nu. Il y a beaucoup de moments où on a, les deux, pleuré quand on montrait une chanson à l'autre. »

— Une citation de  Mickaël Fortin, auteur-compositeur-interprète
Visuel de la pochette de l'album Feu intérieur du duo Hey Major.

Visuel de la pochette de l'album Feu intérieur

Photo : La klepto

Deux têtes, deux cœurs, quatre mains

Mickaël Fortin est celui qui compose et écrit le plus souvent. Mic, c'est un ordi de l'année, qui va vraiment vite! Moi, je suis plus comme un vieil ordi qui va faire lajob, mais si tu fais une recherche, tu attends! raconte en riant Raphaël Fortin, le maître d'œuvre de deux des onze pièces de l'album.

On a tellement une chimie fantastique! On a toujours été très liés. Sur une ficelle, j'avais composé toute la chanson, il manquait un refrain et Raph est arrivé avec les lignes "J'ai regardé le ciel" qui venaient juste parfaitement compléter, dit Mickaël Fortin.

Nourrir son feu intérieur

Avec la création et l'écriture de leur nouvel album, les deux frères, âgés de la vingtaine, ont confiance en eux plus que jamais. Je me suis dit, tu es déjà un grand musicien, ajoute, avec aplomb, Mickaël.

Ton feu, tu n'es plus obligé de courir après, d'essayer de l'immortaliser et de le garder. Si tu fais juste le faire respirer, il va juste grossir et tu vas arrêter de t'éteindre toi-même, conclut le musicien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !