•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des infirmières étrangères pourront travailler sans attendre leur permis d’exercer

Une infirmière s'habille avant de s'occuper d'un patient.

La grave pénurie de personnel dans les hôpitaux du Manitoba a accru la pression exercée sur le gouvernement provincial.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Pour contrer la pénurie d’infirmières, la province a prévu depuis plusieurs mois de recruter des infirmières formées à l'étranger. Désormais, les personnes recrutées seront en mesure de travailler sans attendre l’obtention de leur permis d'exercice.

Dans un communiqué, Soins communs Manitoba indique que les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés, qui n'ont besoin que d'une formation minimale pour se mettre à jour avec les normes manitobaines, vont travailler sous supervision dans les établissements de soins de santé.

En parallèle, ces professionnels auxiliaires autorisés termineront leur formation, soit à distance, soit à travers la formation continue.

Faciliter l’accès aux études infirmières

Dans le système actuel, une personne qui ne réussit pas à devenir infirmière autorisée au Manitoba serait orientée vers un autre domaine d'études.

Le groupe de travail mis en place il y a six mois par la province pour intégrer un plus grand nombre d'infirmières formées à l'étranger dans le système de santé provincial propose une solution pour réorienter les candidats qui ne répondent pas aux exigences d'un collège d'infirmières vers une autre voie d'accès à la profession.

l’Ordre des infirmiers et infirmières du Manitoba explique que, actuellement, le partage des renseignements sur les candidats entre les collèges d'infirmières et infirmiers n'est pas autorisé en raison de règles provinciales.

« Il faut que cela change. Si nous sommes en mesure de permettre le transfert efficace d'une demande, c'est un bon résultat pour les candidats, car ils ont la possibilité de progresser et de s'inscrire au niveau pour lequel ils sont le plus qualifiés.  »

— Une citation de  Martin Lussier, porte-parole de l’Ordre des infirmiers et infirmières du Manitoba

Une hausse des demandes d'admission à l'école d'infirmières

Darlene Jackson, qui préside le Syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba, dit que le syndicat fait partie du comité qui tente de faire en sorte que davantage d'infirmières et d'infirmiers formés à l'étranger se retrouvent en première ligne.

Darlene Jackson, présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba se tient debout près des ambulances de Winnipeg.

Darlene Jackson est présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba.

Photo : Radio-Canada

Elle précise que le gouvernement pourrait aider le processus en embauchant une personne qui accompagne les personnes dans le processus complexe de délivrance des permis. Selon elle, la première ministre, Heather Stefanson, s'est montrée réceptive à l'idée lorsque le thème a été abordé lors de la rencontre des premiers ministres à Victoria cette semaine.

De leur côté, les établissements d'enseignement postsecondaire du Manitoba font ce qu'ils peuvent pour renforcer l'offre de soins infirmiers en inscrivant davantage d'étudiants.

Les étudiants semblent conscients de la pénurie de travailleurs dans le secteur, car les demandes d'inscription ont augmenté.

Lorsque les étudiants entendent parler des préoccupations liées à la pénurie d'infirmières dans la province, beaucoup d'entre eux se sentent obligés de contribuer et d'apporter leur contribution , affirme Netha Dyck, doyenne du Collège des sciences infirmières de l'Université du Manitoba.

Le Collège accepte actuellement 120 étudiants à l'automne et à l'hiver de chaque année. À partir de mai 2023, l'Université accueillera également 120 étudiants au printemps. L'Université de Saint-Boniface, quant à elle, peut accueillir 15 étudiants supplémentaires, pour un total de 58 admissions annuelles.

Le financement des nouvelles places provient du gouvernement du Manitoba, qui s'est engagé l'an dernier à créer 400 nouvelles places en soins infirmiers au cours des prochaines années.

Avec les informations d'Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !