•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau concept de service de garde voit le jour

Une garderie

Une garderie a été aménagée dans un local du centre communautaire de Saint-Fulgence.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

Radio-Canada

Un nouveau concept de service de garde prend de l'expansion dans la région. Saint-Fulgence a été la première municipalité, au début du mois du juillet, à accueillir une garderie en milieu de vie - c'est-à-dire un service de garde de type familial, mais en établissement.

Depuis le début du mois, Valérie Lapointe et sa collègue accueillent 12 enfants dans un local du centre communautaire de Saint-Fulgence. L'éducatrice a déjà eu une garderie à la maison, mais elle a maintenant l'occasion d'offrir ce service à l'extérieur de sa résidence. Elle n'y voit que des avantages.

On vient briser l'isolement. On est à deux éducatrices, car c'est un gros atout dans notre travail. Des fois, on a juste besoin de parler ou avoir des conseils. Là, on a quelqu'un d'autre d'expérience. On n'est plus dans nos maisons, souligne Valérie Lapointe.

Des enfants en compagnie de leur éducatrice.

Depuis le début de juillet, Valérie Lapointe accueille 12 enfants dans un local du centre communautaire de Saint-Fulgence.

Photo : Radio-Canada

Le milieu de vie permet de conserver la proximité du milieu familial. Toutefois, en étant dans des locaux municipaux, il est plus facile pour la communauté de s'impliquer.

On a plein d'invitations de la communauté, des parents qui veulent venir faire des ateliers, le café communautaire qui veut faire des ateliers de cuisine. On a plein de petits projets comme ça, explique l’éducatrice et responsable du projet de Saint-Fulgence.

Ce service de garde en milieu de vie est chapeauté par le bureau coordonnateur du Centre de la petite enfance des Lutins et il s'agit du premier de la région. Ce projet pilote fait partie des initiatives du ministère de la Famille pour offrir plus rapidement des places subventionnées en garderie.

Avant, ce n'était pas possible qu'une responsable ne soit pas dans une résidence privée, ou qu'elle soit accompagnée d'une autre responsable. On a fait cette demande-là dans l'objectif d'aller chercher davantage de services de garde parce qu'il y avait une décroissance, résume la directrice générale du CPE des lutins, Sandra Larouche.

Une soixantaine de nouvelles places

Il n’y a pas que les parents de Saint-Fulgence qui pourront bénéficier de ce service. Sept autres projets du bureau coordonnateur ont été acceptés, pour un total de 63 nouvelles places.

Le groupe Alfred Boivin deviendra la première entreprise de la province à avoir un service de garde en milieu de vie dans ses installations. Dans ce bâtiment, 12 enfants de travailleurs de l'entreprise seront accueillis.

« Nos travailleurs ont de la difficulté à trouver une garderie et nos travailleurs étrangers aussi, eux qui arrivent avec des familles. C'est un enjeu pour eux. »

— Une citation de  Stéphane Boivin, directeur général du groupe Alfred Boivin

La Municipalité de Larouche aura aussi un projet pilote de garderie. Le bureau coordonnateur des Lutins espère que ce nouveau modèle intéressera d'autres responsables de services de garde.

D'après un reportage de Béatrice Rooney

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...