•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bûches reviendront-elles sur les plages de Vancouver?

Trois personnes sont assises sur une immense bûche échouée sur une plage de sable. Au loin, des bateaux de la marine marchande naviguent au pied des montagnes.

Les rondins avaient été retirés pour favoriser la distanciation physique.

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Radio-Canada

Après avoir annoncé que les bûches retirées pendant la pandémie ne seraient pas retournées sur les pages de Vancouver, la commission des parcs dit maintenant réévaluer la situation. L'annonce avait suscité de nombreuses réactions.

Si les rondins avaient été retirés pour favoriser la distanciation physique, la commission des parcs affirme que leur réduction a favorisé le nettoyage des plages.

Le personnel de la commission constatait que les gens étaient moins susceptibles de laisser des ordures derrière eux lorsque les bûches avaient disparu, affirme Steve Jackson, directeur des services commerciaux.

Il se dit à l'écoute des attentes du public.

« Il y a un scénario possible où il y aura des bûches remises en place. Nous devons déterminer combien, comment les espacer, ce qui va satisfaire ceux qui veulent cet espace de plage ouvert et ceux qui veulent le retour des rondins. »

— Une citation de  Steve Jackson, directeur des services commerciaux de la commission des parcs de Vancouver
Des bénévoles ramassent des ordures sur une plage.

Des bénévoles ont ramassé des ordures à la Baie des Anglais, à Vancouver le 26 juin 2022.

Photo : Denis Dossman

Des amateurs de plage déçus

Cette semaine, alors qu’une météo clémente attirait beaucoup de gens sur les plages, la question a suscité un grand nombre d'opinions.

Jacqueline Kho et son amie étaient assises sur l'une des rares bûches qui bordent la plage de Jericho. Les rondins me manquent. Ils étaient bien pour marquer son espace sur la plage, un endroit pour poser ses affaires, s'appuyer contre eux , dit-elle.

Un peu plus loin, Micha Ignatev aimerait que les bûches soient de retour. Cela encadre la plage. Cela donne un peu de délimitation. Il y a une sorte d’espace défini lorsqu'on est près d'une bûche.

Troy Moltz et ses deux amis étaient assis sur une couverture sur la plage de Jericho, avec deux vélos et une planche à roulettes posés dans le sable. Ce serait bien de mettre le vélo contre une bûche.

Un tracteur empile les rondins de bois sur la plage de Kitsilano.

Les bûches de la plage de Kitsilano ont été empilées les unes sur les autres en mars 2020 pour encourager la distanciation physique lors de l'épidémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Tous ne sont pourtant pas en faveur du retour des rondins.

Allongés dans une section spacieuse de la plage, Kylie Brezsnyak et un ami disent préférer s'étaler dans un espace ouvert. Lorsqu'il n'y a pas de bûches, il y a plus d'espace pour que beaucoup de gens puissent s'asseoir, dit-il. Cela aide lorsque la plage est bondée.

Avec les informations de Rafferty Baker

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !