•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Papier Julien, le jeu vidéo qui entre dans la tête de l’humoriste Julien Bernatchez

L’industrie vidéoludique s’apprête à se faire injecter une dose d’humour québécois, une niche encore peu exploitée.

Affiche d'un jeu vidéo montrant Julien Bernatchez pixelisé derrière le nom de son jeu, «Papier Julien».

«Papier Julien» est un jeu de rôle («RPG» ou «role-playing game», en anglais).

Photo : Studio Cornet

Stéphanie Dupuis

Qu’ont en commun le jeu vidéo EarthBound, la console Virtual Boy et un château de saucisses? Ces trois éléments forment la pierre angulaire de Papier Julien, un jeu vidéo de rôle (RPG) imaginé par l’humoriste Joël Martel et basé sur l’univers insolite de l’humoriste Julien Bernatchez.

Au creux de la pandémie de COVID-19, Joël Martel a appris les rouages de la programmation. Intuitivement, il a pensé s’exercer à travers la création d’un jeu vidéo de rôle mettant en vedette son ami Julien Bernatchez, membre du groupe d’humoristes de style absurde Les Pic-Bois et coanimateur de plusieurs balados, dont le déjanté Des si et des rais, en ligne depuis 11 ans.

Je n’ai pas eu le choix de dire oui. Quand Joël m’a avisé de ses intentions, il avait déjà commencé à travailler, raconte Julien Bernatchez en s’esclaffant.

Ce qui au départ n’était qu’un passe-temps pour Joël Martel, connu notamment pour imiter parfaitement l’accent québécois, a pris des proportions inattendues en février 2021 : cinq autres personnes se sont greffées au projet, pour former – non officiellement – le Studio Cornet.

« C’est un véritable honneur qu’on fasse un jeu vidéo inspiré de moi. J’ai pu lancer quelques idées, puis ils sont partis avec ça. »

— Une citation de  Julien Bernatchez

L’histoire de Papier Julien tourne autour du personnage pixelisé de Julien Bernatchez qui s’est procuré une copie maudite d’un jeu appelé Virtual Dude. Aspiré dans son monde, l’humoriste doit trouver un guichet automatique afin de payer sa rançon pour en sortir.

Le titre, Papier Julien, rappelle d’ailleurs la populaire série de jeux de rôle Paper Mario, lancée en 2000 sur la console Nintendo 64. C’est aussi un clin d’œil à l’engin de création de jeux vidéo de rôle Paper Maker, utilisé par Joël Martel au début du projet.

Bien que Papier Julien s’inspire de ses intérêts, Julien Bernatchez ne travaille pas sur la production.

Le jeu, je vais le découvrir en même temps que tout le monde à sa sortie en décembre, indique-t-il. Il a tout de même pu essayer récemment une démo de 15 minutes du jeu de rôle.

Un premier aperçu

Le jeu sera beaucoup plus long qu’un quart d’heure, selon ce que promet l’équipe de production, qui estime qu’un joueur ou une joueuse mettra de 4 à 5 heures pour terminer le jeu.

Au menu : de la nostalgie, des combats d’insultes, des œufs de Pâques (Easter eggs), une intrigue éclatée et des références à Des si et des rais et aux personnages des Pic-Bois.

Les déchets s'accumulent dans la ville, et trois personnages de jeux vidéo discutent.

Dans le jeu, plusieurs clins d’œil sont faits à des personnes de l’entourage de Julien Bernatchez.

Photo : Studio Cornet

Le jeu n’est pas hermétique, affirme l’humoriste.

Tu peux ne pas connaître Julien Bernatchez et avoir beaucoup de plaisir, renchérit Sophie Croteau, coordonnatrice de production pour le Studio Cornet et membre du balado Des si et des rais.

Julien Bernatchez s’est fait remarquer lors de son passage à l’émission Un souper presque parfait en 2016 alors qu’il a servi à ses convives un château de saucisses. Ce mets occupe d’ailleurs une place de choix dans Papier Julien. C’est à cet endroit que les joueurs et joueuses doivent se rendre pour trouver le fameux guichet automatique.

Julien Bernatchez et deux autres personnages discutent dans un parc dans un jeu vidéo.

La conception de «Papier Julien» rappelle beaucoup celle du jeu «EarthBound».

Photo : Studio Cornet

Les premières images dévoilées sont un rappel assumé du jeu EarthBound, sorti sur la console Super Nintendo Entertainment System (SNES) en 1994, et récemment rematricé pour les personnes abonnées à Nintendo Switch Online avec l’extension de jeux classiques.

L’intrigue ne manque pas de faire des clins d’œil à des gadgets technos parfois nichés, dont la console Nintendo Virtual Boy, une pionnière de la réalité virtuelle pour l’industrie vidéoludique, mais qui n’a pas connu le succès escompté.

Une bande originale

Le jeu – qui ne lésine pas sur les sacres ni le franglais – a aussi sa propre trame sonore, signée par la saxophoniste Valérie Saxyval Lachance-Guillemette.

« Je voulais que ça sonne le plus cheap possible, mais un cheap assumé, travaillé. »

— Une citation de  Valérie Lachance-Guillemette

La musicienne, récemment diplômée en interprétation jazz, s’est aventurée hors des sentiers battus pour créer une bande-son originale de quelque 35 pistes différentes dans laquelle elle ne souffle pas une seule note de son instrument de la famille des cuivres.

J’ai téléchargé des instruments virtuels gratuits et j’ai mixé ça, indique-t-elle, ajoutant qu’elle s’est beaucoup inspirée de la trame sonore du jeu [de simulation de ferme] Stardew Valley.

Deux de ses compositions peuvent déjà être écoutées sur Bandcamp (Nouvelle fenêtre), et le Studio Cornet prévoit aussi produire un vinyle. Mais tout dépend du déroulement de la campagne de sociofinancement lancée par l’équipe, qui travaille bénévolement sur le projet.

Un jeu épisodique

Le Studio Cornet a réussi le premier objectif de sa campagne en ligne menée avec La Ruche (Nouvelle fenêtre), qui était de récolter 1000 $ afin de couvrir les dépenses liées à leur présence au Comiccon de Montréal cette fin de semaine. L’équipe a obtenu un kiosque pour présenter Papier Julien lors de cet événement en participant à la série Indie de Loto-Québec, qui donne un coup de pouce aux studios indépendants de jeux vidéo.

Julien et son compagnon taillent des plantes dans un champ.

«Papier Julien» s’inspire beaucoup des jeux de rôle de la console Super Nintendo Entertainment System (SNES).

Photo : Studio Cornet

L’objectif a été atteint en une seule journée! dit Sophie Croteau, encore étonnée du résultat. Ce qui leur permet de rêver pour les quelque cinquante prochains jours de campagne : si le studio réussit à récolter un montant suffisant, il pourrait étendre le développement du jeu vidéo pour les consoles – Papier Julien étant conçu pour le moment que pour les ordinateurs PC et Mac.

L’équipe du Studio Cornet travaille fort à sortir le premier épisode du jeu Papier Julien à temps pour le temps des Fêtes et affirme avoir déjà beaucoup d’idées pour un deuxième épisode… et pas seulement.

L’humour québécois est très présent dans les séries télé et au cinéma, mais pas vraiment dans l’industrie du jeu vidéo. C’est ça qu’on veut développer, des jeux québécois et humoristiques, explique Sophie Croteau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !