•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rio Tinto construira un centre de billettes d’aluminium à Alma

Des travailleurs discutent à l'extérieur de l'usine.

Les travailleurs de l'usine Alma ont appris la nouvelle mardi.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

La multinationale Rio Tinto investit 240 millions de dollars canadiens pour la construction d’un centre de fabrication de billettes d’aluminium à ses installations d’Alma. L’investissement permettra la création d’une quarantaine d’emplois. 

Les représentants du géant anglo-australien en ont fait l’annonce mercredi matin en présence de nombreux dignitaires, dont le ministre de l’Économie du Québec, Pierre Fitzgibbon.

« Nous pourrons transformer une plus grande partie du métal produit ici. L’usine nous permettra aussi de mieux répondre aux besoins des clients nord-américains. »

— Une citation de  Patrice Bergeron, directeur de l’usine d'Alma, Rio Tinto

Le chantier doit s'ouvrir en mai 2023 et la mise en service est prévue pour le début de l’année 2025.

Ce nouveau centre produira environ 202 000 tonnes de billettes d’aluminium par an.

« Ça représente un développement stratégique important pour l’avenir de nos installations ici en région. »

— Une citation de  Sébastien Ross, directeur des opérations - Atlantique, Rio Tinto
Pierre Fitzgibbon, Andrée Laforest et d'autres élus discutent avec un représentant de Rio Tinto.

Les ministres Pierre Fitzgibbon et Andrée Laforest ont assisté à l'annonce à Alma.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

« Le nouveau centre de coulée de billettes viendra répondre à la demande croissante d’aluminium à faible teneur en carbone, principalement dans les industries de l’automobile et de la construction. »

— Une citation de  Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie du Québec

Ce projet, qui était dans l’air depuis plusieurs années, avait été mis sur la glace en 2019. L'entreprise affirmait alors que le prix de l’aluminium n’était pas favorable à des investissements. Le marché a bien changé depuis.

La multinationale estime que les retombées de ce nouveau centre de production seront de 200 millions de dollars au Québec, dont 65 millions uniquement au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le président du syndicat ému

Le représentant syndical des travailleurs d’Alma, Sylvain Maltais, a aussi pris la parole lors de la conférence de presse. Il a été accueilli par un tonnerre d’applaudissements venant des employés présents sur place. Visiblement ému, le président syndical s’est dit extrêmement fier de cette annonce.

Des invités à la conférence de presse assis pendant les discours.

Le directeur de l'usine d'Alma, Patrice Bergeron (au centre), et le président syndical Sylvain Maltais (à droite) ont pris la parole lors de la rencontre avec les médias.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Ce projet représente beaucoup de travail, surtout que plusieurs ont eu des doutes sur la concrétisation de l’usine. […] Je suis convaincu que nous positionnerons l’usine pour d’autres investissements dans l'avenir. Alma II, je ne lâcherai pas le morceau, a-t-il mentionné.

Il a confié que les premières discussions qu’il a eues concernant ce projet d’usine de billettes remontent à 2017.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !