•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de « covoiturage spontané » dans Brome-Missisquoi

Un arrêt du système de covoiturage spontané.

Des citoyens ont trouvé une solution pour faciliter le transport entre les municipalités.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

Radio-Canada

Vous circulez dans la région de Brome-Missisquoi? Ne soyez pas surpris si vous croisez des individus au bord de la route. Ils n'attendent pas l'autobus, mais font partie du Projet Caravane. Ce projet pilote de « covoiturage spontané » s'implante dans la région.

En 2019, un groupe de citoyens a obtenu la bourse Propulsion jeunesse de la MRC de Brome-Missisquoi pour développer cette idée. Les résidents ont cependant dû attendre la fin des mesures sanitaires pour lancer le service.

Inspiré par des initiatives européennes similaires, le projet veut implanter un réseau d’arrêts de covoiturage. C'est comme des arrêts d’autobus, si vous voulez, sauf qu'ici aucun autobus ne circule sur les routes en milieu rural, mentionne le cofondateur du projet Alexandre Legault. Cette initiative citoyenne veut ainsi trouver des solutions au manque de transport collectif interurbain.

Thérèse Leclerc et Alexandre Legault.

En quelques minutes, une voiture s'est arrêtée pour transporter Thérèse Leclerc de Sutton à Cowansville. Alexandre Legault est à ses côtés.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

Au micro de Par ici l'info, M. Legault explique que de nombreux automobilistes empruntent la même route chaque jour. On permet la spontanéité dans le covoiturage. Présentement, ce qui est parfois un frein dans le covoiturage, c'est que l’on doit prendre un rendez-vous à l’avance.

« Cela devient un mini-système de métro en milieu rural où l'on peut embarquer dans une voiture qui se dirige dans la même direction que soi en se rendant à l’arrêt de covoiturage et en faisant un peu comme du pouce, mais dans un système structuré et plus sécuritaire. »

— Une citation de  Alexandre Legault, cofondateur du Projet Caravane

Trois routes de la MRC ont été ciblées pour effectuer des déplacements : de Bedford à Dunham, de Frelighsburg à Cowansville et de Sutton à Cowansville. On est en train de mettre ça en place en travaillant avec des personnes qui se sont portées volontaires pour tester ce système-là. C’est une première phase cet été, précise Alexandre Legault. Cela permettra notamment de déterminer le temps d'attente et la qualité du service.

Une pancarte du projet pilote avec des directives. Un cellulaire tente de repérer le code QR.

Il y a une dizaine de points de rencontre dans la MRC.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

Selon le cofondateur, cette initiative veut répondre aux défis économiques liés au déplacement. Il n’y a pas d’autre solution pour nous présentement que d’utiliser nos véhicules et de faire de longues distances, constate-t-il.

Les problèmes environnementaux sont aussi au cœur du projet. On cherche à réduire le nombre de véhicules sur les routes du Québec et plus spécifiquement dans notre région, soutient-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !