•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La TDLG à bottine annulée pour une troisième fois

La Traversée de la Gaspésie à bottine en 2014.

Cette photo a été prise lors de l'édition 2014 de l'événement (archives).

Photo : Ricochet Design

Radio-Canada

La Traversée de la Gaspésie (TDLG) à bottine, qui devait avoir lieu cet automne, est annulée pour une troisième fois d'affilée. La hausse des cas de COVID-19 et l’incertitude sont au cœur de cette décision, rendue publique lundi.

Constatant la flambée actuelle de nouvelles infections, les membres du conseil d’administration en sont venus à opter pour une annulation lors de leur dernière réunion. On est en plein été, on n’a jamais vu autant de cas que présentement, note la présidente et cofondatrice de l’événement, Claudine Roy.

« On ne peut pas prendre le risque de tomber malades, que nos bénévoles tombent malades. »

— Une citation de  Claudine Roy, présidente des Grandes Traversées de la Gaspésie

En entrevue à Bon pied, bonne heure! mardi matin, elle a mentionné que les rassemblements et la promiscuité entre les participants font partie de l’ADN de la TDLG. De 250 à 300 personnes y prennent généralement part.

Départ du mont Albert sous un ciel radieux.

Le départ du mont Albert, lors de l'édition 2018 (archives)

Photo : Radio-Canada/Isabelle Larose

Les administrateurs ont décidé de ne pas prendre de chance, de [ne pas tenir] l’événement d’automne pour ne pas avoir des éclosions de COVID et propager la maladie en Gaspésie, résume Mme Roy.

Elle ajoute que le virus demeure bien présent dans les grands rassemblements estivaux. Selon elle, porter le masque serait le bon réflexe à adopter, mais il serait difficilement envisageable de le faire au cours de la traversée gaspésienne.

Et pour la suite?

Les administrateurs de la TDLG se pencheront cet automne sur le sort de leur mouture hivernale. Ce qu’on s’est dit, c’est qu’on se donnait la fin de l’année 2022 et 2023 pour vraiment voir où vont aller les événements des Grandes Traversées, ajoute Mme Roy, qui demeure malgré tout optimiste.

Une dame à lunettes sourit à l'animatrice.

Claudine Roy, en entrevue à Radio-Canada (archives)

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Ces rassemblements sont toujours très prisés des Québécois ainsi que des touristes venus de l’extérieur : les demandes en témoignent, confirme Claudine Roy. Or, la présidente admet qu’un certain essoufflement se fait sentir au sein de l’équipe depuis le début de la pandémie.

« On a bien sûr perdu notre équipe de base qui était avec les Grandes Traversées, les trois employés que nous avions. On en a réengagé, mais ce n’est pas facile de garder les gens motivés quand on n’a pas d’événement. »

— Une citation de  Claudine Roy, présidente des Grandes Traversées de la Gaspésie

La TDLG hivernale devait se tenir en 2022 avec un nombre réduit de participants, mais a finalement été annulée en raison de la crise sanitaire. La dernière édition de cette randonnée en ski ou en raquette a eu lieu en février 2020.

Avec les informations d'Élise Thivierge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !