•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arsenic : une centaine de citoyens se mobilisent au conseil municipal de Rouyn-Noranda

Des citoyennes à l'intérieur de la salle du conseil municipal.

Une centaine de citoyens étaient présents à la séance du conseil municipal de Rouyn-Noranda afin d'exiger une position plus ferme de la mairesse Diane Dallaire et de son administration sur la réduction des émissions d'arsenic de la Fonderie Horne.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Près d'une centaine de personnes se sont déplacées à la séance du conseil municipal de Rouyn-Noranda afin d’exiger de la mairesse Diane Dallaire et de son administration une position plus ferme sur la réduction des émissions d’arsenic de la Fonderie Horne, notamment en adoptant une résolution écrite.

« Je me joins à mes concitoyens qui disaient j’aimerais beaucoup que vous changiez de ton et que vous portiez mon indignation partout au Québec »

— Une citation de  Une citoyenne ayant pris la parole à la période de questions

Depuis la tenue de son assemblée publique de la semaine dernière, le mouvement Mères au front Rouyn-Noranda invitait la population à se déplacer en grand nombre à la séance du conseil municipal du 11 juillet.

L’objectif : que le conseil municipal adopte une résolution exigeant du gouvernement provincial que la Fonderie Horne se conforme à la norme québécoise d’émissions de particules d’arsenic dans l’air, soit trois nanogrammes par mètre cube. L'entreprise a actuellement l'autorisation d'en rejeter 33 fois plus que la norme provinciale.

Le 13 juin dernier, Mères au front était ici devant vous pour exiger le respect de la norme de trois nanogrammes par mètre cube. Le soir même, vous déposiez une résolution sans cible de réduction. On vous demande de bonifier votre résolution avec des cibles claires et le respect des normes, a déclaré la porte-parole de Mères au front Rouyn-Noranda, Émilie Robert, lors de la période de questions réservée aux citoyens.

La porte-parole de Mères au front Rouyn-Noranda, Émilie Robert.

La porte-parole de Mères au front Rouyn-Noranda, Émilie Robert.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Un citoyen présent a demandé à ce que chacun des conseillers et la mairesse confirment devant la salle qu'ils désirent le respect de la norme provinciale d'émissions d'arsenic dans l'air par la Fonderie Horne. Certains l'ont fait clairement tout en rappelant que tous les autres métaux rejetés par l'entreprise doivent aussi respecter leur norme.

Pas de résolution

Au terme de la période de questions des citoyens et de la séance, aucune nouvelle résolution n’a été adoptée par le conseil municipal établissant clairement le souhait que la Fonderie Horne se conforme à la norme d’émissions d’arsenic dans l’air.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, a toutefois affirmé après la levée de la séance souhaiter que le gouvernement provincial impose notamment la norme provinciale d’émissions d’arsenic à la Fonderie Horne.

C’est clair qu’on va porter la demande. Notre demande va encore plus loin que ce que les groupes demandent. On demande le respect des normes pour l’ensemble des métaux, a-t-elle mentionné.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Arracher ce chiffre-là

La porte-parole de Mères au front Rouyn-Noranda, Émilie Robert, aurait aimé des prises de position plus affirmées de la part des membres du conseil municipal.

Tout le monde veut trois nanogrammes, mais vraiment, ça a été tiré par les vers du nez, leur arracher ce chiffre-là, note la porte-parole de Mères au front Rouyn-Noranda, Émilie Robert.

La mairesse a tenté d’apaiser les esprits alors qu’à certains moments de la période de questions, la tension et les émotions étaient palpables.

On n’est pas en confrontation avec les citoyens. Il faut travailler ensemble. On sentait un peu comme si on était en confrontation. Ce n’est pas ce qui est souhaité. On veut la même chose, fait remarquer Diane Dallaire.

Bien que le conseil municipal n’ait pas voté de résolution sur le respect de la norme québécoise d’émissions d’arsenic par la Fonderie Horne, la Ville de Rouyn-Noranda affirme que des discussions auront lieu afin d’en étudier l’option.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !