•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travaux à l’hôpital de Sept-Îles perturberont la circulation pendant plus d’un an

L'hôpital de Sept-Îles

Les travaux sur l'hôpital s'étendront sur quelques années et perturberont la circulation sur la rue Père-Divet.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Côté

Radio-Canada

Les travaux à la salle d’urgence et au bloc opératoire du Centre de santé et de services sociaux (CISSS) de Sept-Îles forceront la fermeture partielle de la rue Père-Divet pendant plus d’un an.

Du 15 octobre 2022 au 31 décembre 2023, la circulation automobile ne se fera que vers le nord entre les avenues de Quen et Franquelin.

Le stationnement sera interdit du côté ouest pour la durée des travaux. Du côté est, où la circulation est permise, l’interdiction aura cours du 1er novembre 2022 au 15 avril 2023 ainsi qu'à l'hiver suivant afin de permettre le déneigement.

Les résidents de la rue Père-Divet devront composer avec des perturbations pour quelques années encore, selon le directeur général de la Ville de Sept-Îles, Patrick Gwilliam. Sachez que, dans une phase ultérieure, lorsqu’on va procéder aux grands travaux d’agrandissement, il sera demandé de fermer la rue au complet.

« Il faut s’attendre à avoir des casse-tête quant au stationnement, mais c’est un mal pour un bien. On aura une nouvelle urgence et un nouveau bloc opératoire. »

— Une citation de  Patrick Gwilliam, directeur général de la Ville de Sept-Îles

La Ville de Sept-Îles demande par ailleurs aux gens de circuler le moins possible sur la rue Père-Divet durant la période des travaux et d’utiliser les autres artères.

La Municipalité se penchera prochainement sur la révision du circuit de la piste cyclable qui se trouve du côté ouest de la rue Père-Divet, de façon à la rendre accessible durant l’été 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !