•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des amateurs de vitesse se réunissent à Rouyn-Noranda

Deux hommes debout près d'une voiture et d'une motoneige.

Jean-Michel Camirand (bénévole) et Mathieu Béliveau (président organisateur)

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

Après plusieurs mois de préparation, le Circuit au Bosquet, au nord de Rouyn-Noranda, accueille cette fin de semaine ses nombreux visiteurs et participants à l’occasion de son événement haut en couleur.

Au programme : épreuves de vitesse et expositions de véhicules en tout genre, tels que des voitures modifiées, des véhicules tout-terrain et même des motoneiges. 

Des amoureux d'adrénaline de tous âges sont au rendez-vous et, pour la plupart d'entre eux, la passion des sports motorisés est une affaire de famille.

Un homme et un enfant debout.

Jérôme Sauvé et son fils Thomas Sauvé

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

Le Rouynorandien Jérôme Sauvé est accompagné dimanche de son fils, qui aimerait un jour se retrouver derrière le volant d'un bolide de course. 

J’aime les courses de voiture depuis que j’ai mon permis. C’est très amusant de pouvoir assister à ça ici, en Abitibi-Témiscamingue, souligne M. Sauvé. J’adore les voitures depuis que je suis tout petit. J’aime la vitesse, mais aussi voir de nouvelles autos et en apprendre plus sur comment elles sont fabriquées, ajoute son fils, Thomas, âgé de neuf ans. 

Les organisateurs se réjouissent du succès de l'événement, qui a su attirer de nombreux visiteurs tant sur la piste que dans les gradins. 

La course dans un environnement sécuritaire

Les coureurs et coureuses s'affrontent dans quatre catégories distinctes, essentiellement déterminées en fonction de la performance du véhicule et selon des modifications qui y sont apportées.  

À titre d'exemple, le streetracing, ou course de rue, est entièrement réservé aux véhicules pouvant circuler légalement sur la voie publique, donc dépourvus de modifications majeures. 

Deux voitures font la course.

L'événement annuel du Circuit au Bosquet battait son plein au cours de la fin de semaine à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

Selon Mathieu Béliveau, président organisateur de l'événement, cette catégorie permet d'éviter certains débordements à l'extérieur du circuit. 

Notre but est surtout d’éviter qu’il y ait des courses de rue. À mon avis, on voit une bonne différence depuis quelques années à Rouyn-Noranda sur le plan des courses. Les jeunes se lancent des défis et on les entend souvent dire : ''C’est mieux d’attendre au prochain Bosquet'', affirme-t-il. 

En ce qui concerne les risques encourus pendant les courses, le conseil d'administration du circuit assure prendre toutes les précautions nécessaires chaque année, ce qui a permis d'éviter certains accidents par le passé. 

Parmi ces précautions, une substance adhésive a été répandue sur l'ensemble de la piste d'accélération pour limiter les dérapages, et les participants doivent obligatoirement porter un casque durant les courses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !