•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la hausse des cas inquiète la Société médicale du Nouveau-Brunswick

Une main gantée tient un tube et un emballage de plastique dans lequel se trouve un écouvillon servant au dépistage de la COVID-19.

En une semaine, le nombre de nouveaux cas a pratiquement doublé au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Le président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, le Dr Mark MacMillan, craint que la vague de COVID-19 qui était anticipée à l’automne ne soit déjà commencée dans la province. Il recommande fortement la quatrième dose du vaccin aux personnes admissibles.

Entre le 26 juin et le 2 juillet, 1915 nouvelles infections ont été signalées au Nouveau-Brunswick. Les hospitalisations ont quant à elles presque quadruplé.

On dirait bien que c’est le début d’une nouvelle vague [de COVID-19], malheureusement. Nous constatons une hausse des cas signalés, conclut le Dr Mark MacMillan.

Par ailleurs, les salles d’urgence de trois hôpitaux du Nouveau-Brunswick sont fermées en totalité ou en partie de vendredi à lundi, en raison de personnel de la santé atteint de la COVID-19.

Le président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, le Dr Mark MacMillan.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, le Dr Mark MacMillan

Photo : Gracieuseté : Société médicale du Nouveau-Brunswick

Le Dr Mark MacMillan affirme qu’il est primordial que les Néo-Brunswickois se protègent contre le virus [en recevant leur quatrième dose de vaccin] afin que le personnel de la santé soit également protégé.

Comme cela, nous pouvons continuer à travailler et vous soigner lorsque vous êtes malade et que vous venez en consultation, explique-t-il.

Les plus récentes données provinciales indiquent que 182 travailleurs sont absents du réseau de la santé en raison de la COVID-19.

Un total de 21,7 % des personnes admissibles de la province âgées de 50 ans et plus ont reçu leur quatrième dose de vaccin, en date du 8 juillet.

La septième vague a-t-elle commencé?

Alors qu’une septième vague de COVID-19 est déjà confirmée ailleurs au pays, la médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Jennifer Russell, n’a pas encore confirmé si la 7e vague avait commencé au Nouveau-Brunswick.

Ça ressemble à cela, mais on analyse encore les données, a-t-elle dit plus tôt cette semaine. Nous serons sûrement en mesure de déterminer si c’est le cas au cours de la semaine prochaine.

Sans imposer de nouvelles mesures sanitaires, la santé publique réitère l’importance de se protéger, une habitude bien ancrée chez certains.

La Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick.

La Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick

Photo : Avec la gracieuseté de / Bruce MacFarlane

L’opposition officielle avance pour sa part que la province devrait faire plus de sensibilisation.

On n’entend presque plus rien, on a vu au cours des derniers mois […] que le taux d’augmentation de gens vaccinés a stagné, il n’y a vraiment pas eu d’augmentation, souligne le député libéral d’Edmundston-Madawaska-Centre, Jean-Claude D’Amours.

En date du 10 juillet, à peine plus de la moitié des Néo-Brunswickois ont reçu une dose de rappel.

Avec les informations de Sarah Déry et de Bobbi-Jean MacKinnon, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !