•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement fédéral présente des excuses aux soldats noirs de la Grande Guerre

Justin Trudeau fait son entrée. Il marche sur un chemin de gravier dans le parc, accompagné d'une militaire en uniforme.

Le premier ministre Justin Trudeau arrive à la cérémonie d'excuses nationales aux parents et aux descendants des membres du 2e Bataillon de construction, au Truro Amateur Athletic Club de Truro, en Nouvelle-Écosse, le 9 juillet 2022.

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez

Radio-Canada

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a formellement présenté des excuses nationales aux descendants et aux proches de la première unité du 2e Bataillon de construction, une unité composée de soldats noirs durant la Première Guerre mondiale.

La ministre de la Défense nationale Anita Anand et plusieurs autres dignitaires ont aussi pris part à la cérémonie samedi après-midi à Truro, en Nouvelle-Écosse.

Tous ont évoqué le racisme que ces militaires ont subi durant la guerre et le manque de reconnaissance dont ils ont été l'objet dans les 104 années qui ont suivi la fin du conflit.

Des soldats au garde-à-vous, en uniforme, mais sans arme.

Des membres du 2e Bataillon de construction à Truro, en Nouvelle-Écosse, avant leur départ vers l'Angleterre et la France en 1917.

Photo : Gracieuseté/George Borden

Dans son allocution, M. Trudeau a rappelé que les soldats noirs de ce bataillon ont traversé l’océan sur un bateau séparé de ceux des Blancs, qu’ils ont été ségrégués sans soins médicaux ou rations appropriés.

À leur retour à Halifax après la guerre, ils n'ont jamais reçu l'accueil en héros qu'ils méritaient, a-t-il ajouté.

Je suis ici aujourd'hui afin d'offrir les excuses du gouvernement du Canada pour la façon horrible dont ces patriotes ont été traités, a déclaré Justin Trudeau.

« On ne peut pas changer le passé, mais on doit tous saisir les occasions d'apprendre de nos erreurs. »

— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada
Des militaires noirs en uniforme défilent en rang dans un parc sur un chemin de gravier.

Un défilé précédant les excuses nationales aux parents et descendants des membres du 2e Bataillon de construction, au Truro Amateur Athletic Club, samedi.

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez

Il a ajouté qu’un trop grand nombre de membres des Forces armées canadiennes étaient encore aujourd’hui confrontés au racisme systémique et à la discrimination, y compris le racisme envers les communautés noires .

Il a répété que son gouvernement s’était engagé à réformer en profondeur la culture au sein des Forces canadiennes.

Devant des rangées de militaires en uniforme, Justin Trudeau est monté sur une petite estrade en bois installée dans un parc.

Le premier ministre Justin Trudeau lors de la cérémonie d'excuses nationales aux parents et descendants des membres du 2e Bataillon de construction, samedi après-midi à Truro.

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez

Qui étaient-ils?

Le 2e Bataillon de construction a été formé le 5 juillet 1916 à Pictou, en Nouvelle-Écosse, puis s'est entraîné à Truro, où la cérémonie de samedi prenait place.

La majorité des membres du bataillon étaient de la Nouvelle-Écosse.

Sur une photo en noir et blanc prise en 1916, des dizaines d'hommes noirs en uniforme posent pour une photo de groupe autour d'un commandant qui est blanc.

Une photo de groupe prise à l'automne 1916 de membres du 2e Bataillon de construction. L'un des Blancs assis à l'avant est le commandant Kenneth Allan Morrison.

Photo : HC Dodge / Archives de la Nouvelle-Écosse

Ils sont montés à bord du SS Southland à destination de Liverpool, en Angleterre, le 28 mars 1917, puis ont été déployés dans l'est de la France.

Ces hommes ont construit des routes, des ponts et des chemins de fer, afin d’assurer le transport du bois nécessaire aux combattants qui étaient au front.

Des descendants venus de plusieurs pays

Une foule nombreuse assise sur des chaises et des estrades posées sur la pelouse.

La foule se rassemble avant les excuses nationales, samedi à Truro.

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez

Le Centre culturel noir de la Nouvelle-Écosse (Nova Scotia Black Cultural Centre) a travaillé de concert avec le gouvernement canadien pour préparer l'événement de samedi.

Leurs efforts ont permis de retrouver des descendants des membres du bataillon qui ont servi lors de la Grande Guerre.

Le directeur du centre, Russell Grosse, a indiqué que certaines des personnes présentes pour les excuses nationales à Truro sont arrivées d'aussi loin que de la Barbade et des Antilles.

Justin Trudeau offre des excuses aux soldats noirs de la Première Guerre mondiale. Reportage de Stéphanie Blanchet.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.