•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un prix d’architecture pour la maison du Bocage à Caraquet

L'extérieur de la maison du Bocage, à Sainte-Anne-du-Bocage, dans la Péninsule acadienne.

L'extérieur de la maison du Bocage, à Sainte-Anne-du-Bocage, dans la Péninsule acadienne.

Photo : Photo de Mylène Thériault, fournie par Nordais architecture

Radio-Canada

L’une des plus vieilles maisons de la région de Caraquet, la maison du Bocage, retient l’attention dans le monde du design et de l’architecture. La jeune firme d’architecture Nordais a remporté un prix prestigieux pour les travaux de réhabilitation effectués dans cette maison bicentenaire.

La firme Nordais, des architectes Marika Drolet-Ferguson et Mathieu Boucher Côté, a reçu un prix d’excellence au Prix du design architectural de l'Atlantique 2021-2022.

Les co-fondateurs de Nordais, les architectes Marika Drolet-Ferguson et Mathieu Boucher Côté

Les co-fondateurs de Nordais, les architectes Marika Drolet-Ferguson et Mathieu Boucher Côté

Photo : Photo de Denis Duquette sur la page Facebook de Nordais architecture

Dans notre catégorie, il y avait des architectes de renoms, que nous étudions quand on était à l’université. Donc de gagner un prix d’excellence face à des architectes comme ça, et qu’ils viennent nous féliciter, ça donne un beau coup de pouce , se réjouit Mathieu Boucher Côté, en entrevue à L’heure de pointe Acadie.

L’intention de ce projet était de mettre en valeur la qualité des espaces et des matériaux de cette maison abandonnée, tout en démontrant l’importance de sa valeur patrimoniale et identitaire pour la communauté acadienne.

« C’est un projet qui met en valeur notre patrimoine et le tourne vers l’avenir. »

— Une citation de  Mathieu Boucher Côté
La cuisine de la maison du Bocage.

La cuisine de la maison du Bocage.

Photo : Photo de Félix Michaud, fournie par Nordais architecture

Il y avait beaucoup d’éléments à l’intérieur qui avaient commencé à pourrir, comme le plancher. Ce qui nous a frappés c’est la charpente de la maison dans le grenier. Il n’avait jamais été terminé et on voyait le savoir-faire des gens de cette époque-là. Ça nous a happés et on s’est dit " wow il y a vraiment quelque chose à faire avec cette maison-là " , explique-t-il.

Ils ont donc voulu garder et mettre en valeur des éléments de la maison originale, dont le bois massif provenant de gros arbres de la région, tout en la rendant plus écoénergétique, notamment en l'isolant grâce à un gros manteau et en ajoutant des grandes fenêtres vers la baie et ses couchers de soleil.

La salle à manger de la maison du Bocage.

La salle à manger de la maison du Bocage.

Photo : Photo de Félix Michaud, fournie par Nordais architecture

Ce n’est pas un genre de percement qu’ils auraient fait à l’époque, car on passait notre vie sur la mer, il y avait le vent du nord, et on avait pas des fenêtres assez bonnes pour se protéger, donc on voulait se couper le plus possible. Mais aujourd'hui avec les technologies qu’on a, on peut s’ouvrir et mettre en relation ces espaces intérieurs de la maison avec ce paysage-là , explique l’architecte.

« On a un sentiment d’intemporalité, qu’on voulait aller chercher comme atmosphère finale.  »

— Une citation de  Mathieu Boucher Côté

C’est le genre de maison qu’on retrouve partout en Atlantique, qui est à la limite banal, et les gens qui les habitent vont dire que c’est dur à chauffer, que c’est mal isolé et que les plafonds ne sont pas hauts. Mais les qualités intrinsèques de cette maison sont là et le savoir-faire des gens qui l’ont construit aussi. Et ça, c’est important dans l’identité acadienne, estime Mathieu Boucher-Côté.

Nordais est la plus jeune firme et la seule équipe francophone à avoir remporté un prix dans l'ensemble des provinces atlantiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !