•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moule zébrée : un combat commun pour les municipalités riveraines

Des petites moules zébrées dans une conduite d'eau.

Des moules zébrées ont été retrouvées dans les conduites d'eau de la ville de Sherbrooke. (archives)

Photo : Ville de Sherbrooke

Radio-Canada

La progression de la moule zébrée dans le lac Memphrémagog est loin de s'essouffler. Elle rend inévitable une action concertée des municipalités riveraines, estime le préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers.

Le plus facile, c'est que les municipalités qui sont autour d'un lac s'assoient ensemble pour être capables de bien gérer leur bassin d'eau, souligne M. Demers.

Selon lui, les actions menées auprès des plaisanciers qui fréquentent les lacs de la région devront également monter d'un cran.

Il faut absolument sensibiliser les gens, mais au-delà de ça, certains auront peut-être des amendes, on a de la patrouille. Il y a de la surveillance qui va se faire de ce côté-là pour ceux qui n'auront, encore aujourd'hui, pas compris l'importance de laver les bateaux, ajoute-t-il.

Mardi, la Ville de Sherbrooke a indiqué avoir découvert des moules zébrées à son usine de traitement de l'eau. Le chef de la Division de la gestion des eaux à la Ville de Sherbrooke, Jean-Pierre Fortier, constate que le problème prend de l'ampleur.

« Ce sont plusieurs milliers de moules zébrées que l'on a observées dans nos systèmes. »

— Une citation de  Jean-Pierre Fortier, chef de la Division de la gestion des eaux de la Ville de Sherbrooke

Des plongeurs ont effectivement confirmé à Radio-Canada que le fond l'eau est infesté de moules zébrées à quelques centimètres de la prise d'eau de la Ville.

La situation, bien que préoccupante, n'est pas hors de contrôle. La Ville est pour l'instant en mesure de retirer les moules et d'ainsi éviter les dommages aux infrastructures.

Si les moules venaient à se développer plus loin dans le traitement, elles pourraient, avec leur coquille, créer des dommages à nos fibres de membranes ou encore s'agglomérer et boucher des endroits, ce qui ne permettrait pas un traitement adéquat, précise toutefois Jean-Pierre Fortier.

À l’usine de Sherbrooke, la lutte contre la moule zébrée sera de longue haleine. Le traitement choc au chlore qui est effectué à l'heure actuelle est considéré comme une solution à court terme.

« Il y a des solutions qu'on devra établir, qui pourraient coûter quelques dizaines de milliers de dollars à mettre en place. »

— Une citation de  Jean-Pierre Fortier, chef de la Division de la gestion des eaux de la Ville de Sherbrooke

Lors de la séance du conseil municipal de Sherbrooke, mardi, le service de l’environnement a rappelé l’importance d’uniformiser la réglementation dans toutes les municipalités riveraines pour tenter de freiner l'invasion.

Éradication impossible

La situation s'est excessivement dégradée depuis 2017, si bien qu'il est désormais irréaliste d'éradiquer les moules dans le lac Memphrémagog.

Si on se fie à la littérature scientifique, il y a seulement un lac dans lequel on a réussi à éradiquer la moule zébrée. Nous, notre objectif, c'est vraiment plus de faire une caractérisation de l'ampleur, explique Fanny Deblois, chargée de projet en écologie à Memphrémagog conservation.

L'organisme continue d'ailleurs de documenter l’évolution de l'invasion et de réitérer l’importance du lavage des embarcations, pour éviter que davantage de cours d’eau soient envahis.

Il y a beaucoup d'autres lacs en Estrie, donc si vous avez votre bateau au lac Memphrémagog et que vous ne le lavez pas à la sortie ou à l'entrée du prochain lac, vous risquez d'introduire la moule zébrée dans un autre lac. Laver et bien sécher, c'est vraiment important, même si l'espèce est déjà introduite, souligne la chargée de projet.

Reste à voir si les acteurs parviendront à éviter que de nouveaux lacs soient touchés par ce que plusieurs considèrent comme un véritable fléau.

D'après le reportage de Thomas Deshaies

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !