•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin des masques dans les écoles : l’Alberta obligée de publier des documents

Des élèves en classe portent tous un masque.

Le port du masque n'est plus obligatoire dans les écoles albertaines et les conseils scolaires ne peuvent fournir leurs propres masques

Photo : AFP/Getty Images/James Arthur Gekiere/Belga Mag

Radio-Canada

Un juge de la Cour du Banc de la Reine ordonne au gouvernement de l’Alberta de rendre publique d’ici une semaine une présentation PowerPoint de la médecin hygiéniste en chef, Deena Hinshaw, datant du 8 février 2022 et des procès-verbaux du cabinet des ministres du même jour.

Les deux documents portent sur la décision du gouvernement en février de retirer le port du masque dans les écoles de la province et d’empêcher les conseils scolaires de fournir leurs propres masques.

Ce n’est pas la première fois que ces documents font l’objet d’une décision de justice.

La Fédération des travailleurs de l’Alberta et les parents de cinq enfants immunodéprimés défient la décision du gouvernement devant les tribunaux.

Selon leurs avocats, les Albertains ont le droit de connaître les discussions qui ont mené à la décision d’éliminer l’obligation du port du masque.

Le gouvernement croit plutôt que ces documents sont protégés par le secret ministériel, thèse rejetée par le juge Grant Dunlop de la Cour du Banc de la Reine d’Edmonton.

Ces documents ne révèlent aucune délibération du cabinet, précise-t-il. Ils contiennent les informations et les options proposées par la médecin hygiéniste en chef au cabinet, une recommandation et les décisions ministérielles.

Le juge a également refusé la demande du gouvernement de caviarder les passages qui ne concernent pas le port du masque dans les écoles.

Plan épaules de la Dre Deena Hinshaw en conférence de presse.

Une présentation de la médecin hygiéniste en chef de l'Alberta, Deena Hinshaw, au conseil des ministres fait partie des documents demandés.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Le gouvernement a jusqu’au 12 juillet pour remettre les documents. Un courriel envoyé à la cour révèle qu’une suspension de la décision pourrait être demandée en attendant une demande en appel.

L’audience finale dans cette affaire est prévue pour la mi-août. Le président de la Fédération des travailleurs, Gil McGowan, craint qu’une demande en appel ne retarde la conclusion de ce dossier au-delà du début de l’année scolaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !