•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois chansons contestées de Michael Jackson retirées des plateformes

Un homme portant des lunettes fumées et des cheveux longs noirs tend son bras sur une scène ornée d'un rideau rouge, en faisant le signe de la paix avec ses doigts.

Michael Jackson à Londres en 2009

Photo : afp via getty images / CARL DE SOUZA

Agence France-Presse

Trois chansons de Michael Jackson au centre d'une polémique de longue date sur la véritable identité de leur interprète ont été retirées de plateformes d’écoute en continu, selon Sony et les ayants droit du défunt chanteur qui ont formulé des commentaires à ce sujet mercredi.

Breaking News, Monster et Keep Your Head Up apparaissent dans la compilation Michael, sortie en 2010, soit un an et demi après la mort par arrêt cardiaque du roi de la pop.

Des fans soutiennent que la voix sur ces morceaux appartient en fait au chanteur américain Jason Malachi, ce que Sony dément.

La maison de disques et les ayants droit ont dit avoir décidé de retirer ces chansons parce qu'il s'agissait de la plus simple et la meilleure façon de laisser ces débats derrière nous, pour de bon.

Dans un communiqué commun, Sony et ces personnes assurent que cette décision n'a rien à voir avec l'authenticité de ces chansons.

Les sept autres titres de la compilation sont toujours offerts.

Michael était présenté comme un album contenant des chansons inédites, sur lesquelles l'icône de la pop aurait travaillé en 2007.

Mais des fans de longue date, et même des membres de sa famille avaient exprimé leurs doutes, forçant Sony à défendre l'authenticité de la voix.

Selon le site TMZ, Jason Malachi avait reconnu les faits en 2011 dans une publication Facebook. Son agent avait ensuite affirmé que le message était falsifié.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !