•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Hôpital de l’Outaouais, le plus grand défi, selon France Bélisle

La mairesse de Gatineau, France Bélisle, en conférence de presse.

La mairesse de Gatineau, France Bélisle, a fait, mercredi, son bilan à la tête de la Municipalité après huit mois.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

La mairesse de Gatineau, France Bélisle, a dressé, mercredi, le bilan de ses huit premiers mois à la tête de la Ville. Un bilan qu’elle juge positif, même si plusieurs conseillers municipaux demandent plus d’actions.

Selon la mairesse, trois mots ont caractérisé ce début de mandat : écoute, gouvernance et influence.

Elle cite les discussions avec la communauté autochtone de Kitigan Zibi, notamment, et le premier lever du drapeau à l’occasion du mois de l’histoire des Premières Nations, qui sera désormais reconduit chaque année, ainsi que le changement de nom à venir de la rue Amherst.

Parmi d’autres accomplissements, Mme Bélisle souligne notamment l’accès gratuit, cet été, pour les élèves, au service de la Société de transport de l’Outaouais (STO).

Selon la mairesse, les huit derniers mois ont aussi permis de reconstruire les liens entre l’administration et les élus, alors que la Ville s’est dotée d’un nouveau directeur général en la personne de Simon Rousseau.

Mais Mme Bélisle n’a pas non plus nié que les défis sont encore nombreux pour la Municipalité. Les deux principaux sont l’aspect financier et aussi, principalement, le dossier du Centre hospitalier affilié universitaire, dont le futur emplacement a récemment été annoncé.

Autant je suis heureuse qu’enfin un nouvel hôpital régional soit construit sur le territoire de Gatineau, autant j’ai un certain vertige. C’est le chantier d’une décennie! a-t-elle lancé.

« L’Hôpital, c’est le meilleur exemple de l’influence que la mairesse a pu jouer dans ce dossier-là. »

— Une citation de  France Bélisle, mairesse de Gatineau

La mairesse ajoute que les discussions pour préparer l'arrivée de l'hôpital sont déjà en cours avec le gouvernement. Le plus grand enjeu dans ce dossier sera, selon elle, de trouver les ressources nécessaires pour mener le projet à bon port.

La question des ressources est un élément central, reconnaît le conseiller municipal District du Versant, Daniel Champagne.

La réalité, c'est la question des infrastructures qui fait en sorte que nos dépenses sont de plus en plus élevées. [...] Pour moi, le défi va être d'expliquer aux citoyens la nécessité d'aller chercher des revenus supplémentaires. Quand on sait qu'une ville comme Gatineau est dépendante à 90 % de ses taxes foncières, c'est un défi énorme.

Il rappelle que près de 800 millions de dollars d'investissement seront nécessaires dans les prochaines années. Il faudra donc choisir, dit-il.

On va devoir prioriser. On ne pourra pas tout faire. On veut améliorer les services, le déneigement… [...] La question de la priorisation va être très extrêmement importante, juge M. Champagne.

Action Gatineau promet d’être plus exigeant

La priorisation, c’est justement ce que reproche à la mairesse le conseiller municipal du district de Hull-Wright et chef par intérim d’Action Gatineau, Steve Moran.

On donne la chance au coureur, mais c’est certain qu’on va être de plus en plus exigeant envers la mairesse et son travail. On voit une difficulté à établir les priorités de son côté, puis justement, il y a de gros dossiers qui s’en viennent à l’automne. Il va falloir qu’elle fasse ce travail de se faire des priorités.

Le conseiller municipal du district de Hull-Wright et chef par intérim d’Action Gatineau, Steve Moran, en conférence de presse.

Le conseiller municipal du district de Hull-Wright et chef par intérim d’Action Gatineau, Steve Moran, entouré des autres élus du parti politique municipal .

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

La conseillère indépendante Olive Kamanyana, élue pour la première fois le 7 novembre dernier dans le district du Carrefour-de-l'Hôpital, souhaite elle aussi que les choses avancent plus vite.

Je ne m’attendais pas à voir autant de projets qui sont dans les dossiers et qui ne sont pas réalisés. De voir les budgets qui sont réservés pour des projets, c’est bien, mais comment est-ce qu’on peut [...] s’assurer qu’on livre ces projets au fur et à mesure? se questionne-t-elle.

Des attentes en environnement

Sur le dossier de l’environnement, elle voudrait aussi davantage de concret.

J’ai été très étonnée de la façon qu'on pense l'environnement… L'environnement, ce ne sont pas seulement les mots, ce sont aussi les actions. Est-ce qu’on va réussir à mettre en place des vrais indicateurs, atteignables, c'est-à-dire, dans un an, on va avoir réalisé ceci en matière d'environnement? demande-t-elle.

La conseillère indépendante, Olive Kamanyana, répond aux questions des journalistes.

La conseillère indépendante, Olive Kamanyana, est membre du comité exécutif de la Ville de Gatineau (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Le dossier de l’environnement est également un enjeu sur lequel Action Gatineau critique Mme Bélisle. Le parti politique municipal espère des actions plus concrètes à l'automne.

Si on repense à la campagne électorale, Mme Bélisle a vraiment martelé le dossier du site Cook, et on n’a toujours pas de nouvelles de ce côté-là. Il y a aussi l’urgence climatique, il n’y a pas grand-chose qui a été fait non plus. Il y a eu la création de la Commission [de l'environnement et de la lutte aux changements climatiques], oui, mais demain [jeudi], on en sera seulement à la troisième rencontre. Il n’y a rien de concret, il n’y a pas de décisions qui ont été prises de ce côté-là, soutient Caroline Murray, conseillère municipale du district de Deschênes.

En entrevue à l’émission Sur le vif, la mairesse a assuré que le dossier du site d’enfouissement Cook avance.

Ça a bougé depuis qu’on est arrivé. On a des discussions avec un partenaire privé et les partenaires du gouvernement du Québec et du fédéral, dans ce dossier-là, pour une solution innovante. Les discussions n’ont pas encore abouti, mais elles cheminent et au début de l’automne, on va afficher un appel d’offres pour être capable de faire des plans, des devis et d’apporter des correctifs au site Cook qui est un système [...] qui fonctionne très mal, et ce, depuis plusieurs années, et personne n’a agi, a lancé la mairesse.

Elle demande du temps pour que la Commission de l'environnement et de la lutte aux changements climatiques puisse prendre son rythme de croisière.

Quoi qu’il en soit, la mairesse dresse un bilan positif de ses 34 premières semaines à la tête de la Municipalité.

Je l'ai dit après les premiers 100 jours, mais je le répète : je me sens bien ici, je ne me sens pas dépayser. Tout mon bagage professionnel prend tout son sens dans mon rôle de mairesse, a-t-elle indiqué en entrevue.

Les élus d'Action Gatineau, qui se disent satisfaits de leur capacité à proposer des solutions aux enjeux auxquels le conseil a été confronté depuis son élection, préviennent qu'ils ont l'intention de hausser le ton à l'endroit de la mairesse au retour des vacances.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !