•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après la nuit, le spectacle de cirque musical inspiré par le rêve de voler

Un homme fait des acrobaties au-dessus de deux femmes qui chantent et d'un homme qui joue de la musique.

Un acrobate virevolte dans les airs au-dessus du groupe de musique Chances.

Photo : Facebook/Chances

Radio-Canada

Un rêve d’enfance, celui de voler, c’est l’étincelle qui a allumé la création d’Après la nuit, présenté jusqu’au 16 juillet à la Tohu à l'occasion du festival Montréal complètement cirque. Mêlant arts circassiens, danse et musique, ce spectacle aérien met en scène des acrobates évoluant dans les airs au-dessus du groupe montréalais Chances, qui les accompagne de sa musique indie pop à saveur électro.

Avant la pandémie, le metteur en scène Benoit Landry s’est vu offrir un cadeau extraordinaire sur un plateau d’argent : celui de créer un spectacle sur mesure pour la Tohu. Il a donc décidé d'exploiter les 20 mètres de hauteur de cette salle de spectacle qui permet à des artistes d’entrer par le plafond. 

Évidemment, ça appelait à tout ce qui se passe dans les airs, et ça m’a rappelé le rêve de voler que je faisais souvent, de l’enfance à la vingtaine, explique-t-il. 

Ce rêve m’est venu rapidement en raison du sentiment de liberté [qu’il évoque], poursuit-il. Quand on m’a donné carte blanche à la Tohu, j’ai eu envie de voir des gens voler jusqu’au plafond, ce qu’on voit rarement.  

Un spectacle de cirque, mais aussi un concert

En plus de signer la mise en scène de spectacles, Benoit Landry est aussi comédien, chanteur et musicien. Il a notamment travaillé sur Sept moments de joie, le film produit par le Cirque Éloize pendant la pandémieAprès la nuit réunit tout ce que j’aime, moi qui viens autant de la musique que du théâtre et de la mise en scène.

Pour cette création, il a travaillé avec des acrobates, des danseurs et des danseuses, ainsi qu'avec des musiciens et musiciennes. Le spectacle a été créé comme des pièces de puzzle qu’il a fallu assembler. Le défi a été de répéter tout ça en pièces détachées sans avoir beaucoup le temps pour le faire, dit-il. 

C’est donc le groupe Chances qui signe la musique du spectacle. Des chansons de son premier album, Traveler, mais aussi de son microalbum Connection ont inspiré Benoit Landry, qui connaît bien le groupe. Une fois le processus de création entamé, ils ont écrit de nouvelles chansons spécialement pour nous et des segments instrumentaux qui servent de liant dans le spectacle, précise-t-il. 

Dans Après la nuit, les membres de Chances – Geneviève Toupin, Chloé Lacasse et Vincent Carré – occupent le milieu de la scène pendant que les acrobates tournoient dans les airs. 

Il y a souvent des musiciens live dans des spectacles de cirque, mais là, ils sont au centre de l’action. C’est aux musiciens que les spectateurs s’accrochent le plus, et les acrobates transposent ce qu’on entend en images.

Onze représentations d’Après la nuit seront données d’ici le 16 juillet à la Tohu, à Montréal. Les billets sont en vente en ligne (Nouvelle fenêtre).

Ce texte a été écrit à partir d’une entrevue réalisée par Stéphanie Gagnon, chroniqueuse culturelle à l’émission Le 15-18. Les propos ont pu être édités à des fins de clarté ou de concision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !