•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le public de Québec invité à admirer le pape à distance

Gros plan sur le pape François qui salue des gens à son arrivée pour l'audience générale hebdomadaire. sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le 4 mai 2022.

Le pape François sera de passage à Québec du 27 au 29 juillet. (Archives)

Photo : Getty Images / AFP / VINCENZO PINTO

Les fidèles qui espéraient voir le pape François en chair et en os lors de sa visite à Québec risquent d’être déçus; seuls les participants autochtones et quelques invités triés sur le volet pourront assister en personne aux rencontres et cérémonies prévues à l’horaire du souverain pontife. Le grand public devra se contenter de l’observer à distance sur écrans géants.

La Conférence des évêques catholiques du Canada a dévoilé mercredi de nouvelles informations sur la façon d’accéder aux différents événements de la visite papale, notamment ceux qui se dérouleront à Québec.

Le souverain pontife atterrira à l’Aéroport international Jean-Lesage à 15 h 05 le 27 juillet. Aussitôt arrivé, il se rendra à la Citadelle de Québec pour y rencontrer des représentants de l’État dont la gouverneure générale du Canada, Mary Simon, et prononcer un discours.

Retransmis sur les Plaines

L’accès à la Citadelle se fera sur invitation uniquement. Le public est toutefois invité à assister à l’arrivée du pape à l’aéroport ainsi qu’à son discours depuis des écrans géants qui seront aménagés à deux endroits distincts sur les plaines d’Abraham : le site des grands événements et l’anneau des plaines. Les deux sites pourront accueillir jusqu’à 140 000 personnes.

En plus de la diffusion sur grands écrans et de la retransmission sonore, le public pourra assister à des manifestations culturelles mettant en vedette des artistes autochtones, québécois et canadiens.

Vue extérieure de la façade principale de la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré, en été sous un ciel bleu et nuageux.

Le pape célèbrera une messe au Sanctuaire national de Sainte-Anne-de-Beaupré le 28 juillet, à 10 h. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Raphaël Beaumont-Drouin

L’accès aux Plaines est gratuit. Les organisateurs invitent toutefois les personnes qui souhaitent s’y rendre à manifester leurs intentions en s’inscrivant à l’adresse www.visitepapale.ca (Nouvelle fenêtre). Des installations sanitaires et des services de premiers soins seront offerts.

Le lendemain, soit le 28 juillet, le pape célèbrera une messe à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré. Sur les 1400 places disponibles à l’intérieur du Sanctuaire, 70 % seront réservées à des participants autochtones. Les autres billets seront distribués aux délégations diocésaines et aux dignitaires.

Dix mille personnes pourront regarder la messe sur des écrans géants aménagés à l’extérieur de la basilique. Encore une fois, 7000 billets sont destinés aux participants autochtones et 1000 aux délégations diocésaines.

Gratuits, mais en nombre limité

Les 2000 places restantes seront mises à la disposition du public à compter de lundi, à 12 h 30, sur le site de Ticketmaster. Il sera également possible d’y accéder à partir du site www.visitepapale.ca (Nouvelle fenêtre). Les billets sont gratuits et limités à six unités par connexion.

Le président du comité organisateur de la visite papale à Québec, Benoit Thibault, est conscient que certaines personnes seront déçues de ne pas voir le pape en personne. Il rappelle toutefois que la visite du souverain pontife s’inscrit d’abord et avant tout dans le processus de guérison et de réconciliation entamé avec les peuples autochtones, d’où la priorité qui leur a été accordée dans l’octroi des billets et autres accès.

Le Saint-Père vient au Canada pour rencontrer l'ensemble des Canadiens, mais dans une perspective d'accueil des douleurs et des blessures des survivants des pensionnats autochtones, et également de marcher avec la population canadienne dans une voie de guérison, mais [aussi] de réconciliation, explique M. Thibault en entrevue à Radio-Canada.

Benoit Thibault accorde une entrevue à Radio-Canada à l'intérieur de la résidence de l’archevêché de Québec

Benoit Thibault invite les personnes qui ne détiennent pas de billet pour assister à la messe papale à ne pas se rendre inutilement à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Photo : Radio-Canada

Les personnes qui n’auront pas été en mesure de se procurer des billets ou qui préfèrent ne pas se rendre à Sainte-Anne-de-Beaupré pourront regarder la messe sur les plaines d’Abraham.

Comme pour les événements de la veille à la Citadelle, elle sera diffusée en direct sur les écrans géants installés à l’anneau des Plaines et sur le site des grands événements.

Pas de stationnement offert

Fait à noter, les détenteurs de billets pour assister à la messe du 28 juillet ne pourront pas se rendre à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré avec leur voiture. Un système de navette et de stationnement incitatif, dont les détails seront annoncés ultérieurement, sera mis en place.

En l’absence de billet, Benoit Thibault invite la population à ne pas se rendre inutilement à Sainte-Anne-de-Beaupré et à plutôt opter pour les plaines d’Abraham.

Pour éviter la cohue, pour éviter des débordements inutiles, le message qu’on lance à la population en général, c’est que le lieu de prédilection de la participation populaire, c'est les plaines d'Abraham, insiste le président du comité organisateur local.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !