•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pat Cipollone, l’avocat de Trump, témoignera dans l’enquête sur l’attaque du Capitole

Pat Cipollone a les bras croisés.

Pat Cipollone était l'avocat de la Maison-Blanche sous l'administration Trump.

Photo : Associated Press / Patrick Semansky

Associated Press

Pat Cipollone, l'ancien conseiller juridique de Donald Trump à la Maison-Blanche, doit témoigner vendredi devant le comité de la Chambre chargé d'enquêter sur l'attaque du 6 janvier contre le Capitole américain, selon une source qui a été informée à ce sujet.

Me Cipollone a été décrit comme s'étant opposé aux plans de Donald Trump pour annuler sa défaite électorale de 2020, faisant de lui un témoin convoité depuis longtemps.

Il a été assigné à comparaître par le comité spécial la semaine dernière, après des semaines de pression publique pour qu'il témoigne.

La personne informée à ce sujet, qui s'est entretenue avec l'Associated Press sous couvert d'anonymat pour discuter de négociations privées, a déclaré que M. Cipollone avait accepté de comparaître devant le comité pour une entrevue privée et transcrite.

En tant qu'avocat du président Trump à la Maison-Blanche, M. Cipollone était dans l'aile ouest le 6 janvier 2021, et a participé à des réunions clés dans les semaines turbulentes qui ont suivi l'élection, lorsque M. Trump et ses associés – y compris des législateurs républicains et l'avocat Rudy Giuliani – ont débattu et fait des plans pour contester les résultats électoraux.

L'annonce de la future comparution de M. Cipollone fait suite au témoignage choc de Cassidy Hutchinson, la semaine dernière. L'assistante de l'ancien chef de cabinet Mark Meadows a fourni au comité un récit saisissant de ce qu'elle a vu et entendu au cours de ces semaines et a présenté aux législateurs ce qui est sans doute leur meilleur moyen de faire en sorte que M. Trump ou certains de ses alliés écopent de conséquences au criminel.

M. Cipollone aurait mis en garde le président et ses alliés avec véhémence et à plusieurs reprises contre leurs efforts pour contester les résultats électoraux, menaçant de démissionner alors que M. Trump envisageait un grand remaniement dans les hautes sphères du département de la Justice.

Un témoin a déclaré que M. Cipollone avait qualifié une proposition de lettre faisant de fausses allégations de fraude électorale de pacte de meurtre-suicide. Une autre témoin a affirmé que M. Cipollone l'avait avertie que M. Trump risquait de commettre tous les crimes imaginables s'il se rendait au Capitole le 6 janvier.

Mais alors que son entretien avec le comité pourrait s'avérer être révélateur, on ignore si M. Cipollone essaiera de limiter ce dont il est prêt à parler. En tant qu'avocat en chef de l'administration, il pourrait soutenir que certaines ou toutes ses conversations avec M. Trump sont protégées par le secret professionnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !