•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition lancée contre la fermeture du Conservatoire de l’Université McGill

Plusieurs personnes manifestent avec des pancartes devant un établissement au centre-ville de Montréal.

Des gens ont manifesté devant l'École Schulich le 28 juin dernier pour dénoncer la fermeture du Conservatoire de musique de McGill.

Photo :  Syndicat des chargé(e)s de cours et instituteurs (trices) de McGill

Radio-Canada

En réponse à la décision de l’École de musique Schulich de l’Université McGill de fermer son Conservatoire de musique, le Syndicat des chargé(e)s de cours et instituteurs(trices) de McGill (SCCIM) a lancé une pétition pour sauver ce conservatoire qui offre des cours de musique et des examens au grand public depuis 1904.

La pétition, qui s’inscrit dans le cadre de la campagne Debout pour la musique mise sur pied pour l’occasion, exige que McGill revienne sur sa décision et maintienne le programme de musique du Conservatoire, lequel doit fermer ses portes à la fin de l’été. Elle a amassé plus de 1000 signatures depuis sa mise en ligne (Nouvelle fenêtre), selon Raad Jassim, président du SCCIM.

Notre demande est simple et précise : le Conservatoire doit demeurer ouvert et actif et sa fermeture doit être annulée de façon définitive, résume le SCCIM en conclusion de la pétition. Une manifestation en ce sens a également été organisée devant l’École de musique Schulich le 28 juin.

Cette dernière a annoncé la fermeture du Conservatoire le 20 juin dernier, invoquant comme raison principale la baisse draconienne du nombre d’étudiantes et d’étudiants inscrits depuis la pandémie, qui a rendu le programme non viable financièrement.

L'École de musique affirmait ainsi qu'elle voulait récupérer de l’espace pour son activité principale, soit l’enseignement universitaire. Elle fournissait des locaux gratuitement au Conservatoire pour que des cours puissent y être donnés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !