•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’attraction Bfly reportée à cause des perturbations dans les aéroports

Une pouponnière à cocon de papillon dans un décor de fleurs.

La pouponnière qui abrite en temps normal les cocons proches de l'éclosion est vide.

Photo : Radio-Canada / Tifa Bourjouane

Tifa Bourjouane

La volière à papillons Bfly doit reporter son ouverture en raison de la situation chaotique dans les aéroports.

Les chrysalides devaient arriver cette fin de semaine, mais face aux perturbations dans les vols et aux nombreux retards, les organisateurs ont préféré ne pas prendre de risque et remettre l’ouverture à la semaine prochaine.

On est dans une belle volière de papillons magiques, mais pas de papillons, se désole Élie Couture, président de Bfly.

Un homme parle au micro dans une volière à papillons vide.

Élie Couture, président de Bfly

Photo : Radio-Canada

« Nous, c'est vraiment un gros défi, parce que c'est des petits êtres qu'on envoie dans des boîtes. Donc ça ne peut pas se permettre d'attendre à l'aéroport sans qu'on soit prêts à les ramasser. »

— Une citation de  Élie Couture, président de Bfly

C'est à l'aéroport de Mirabel que le problème se pose, selon M. Couture. Il doit recevoir chaque semaine des milliers de cocons en provenance du Costa Rica, des Philippines ainsi que du Canada.

Ils sont ensuite acheminés vers les trois volières Bfly. Celles situées à Brossard et à Laval sont déjà ouvertes au public.

Le lancement avait été reporté une première fois en raison du matériel de climatisation dont l'arrivée avait été retardée à cause de la situation dans les aéroports.

L'attraction est proposée pour une deuxième année de suite à Québec. Elle s'est installée dans le stationnement des Galeries de la Capitale après un lancement l'an dernier au centre commercial Fleur de Lys.

Selon les organisateurs, plus de 55 000 personnes ont visité la volière en 2021.

L'ouverture est remise au vendredi 15 juillet et l'attraction sera accessible jusqu'au mois de septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !