•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Percé : l’utilisation des sommes issues de la nouvelle redevance touristique se précise

Des touristes sur le quai de Percé.

Depuis le 1er mai 2022, une redevance d'un dollar est prélevée sur chaque transaction supérieure à 20 dollars effectuée par les visiteurs dans les commerces de Percé (archives).

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Radio-Canada

La Ville de Percé a adopté, mardi soir, une stratégie qui guidera l’administration municipale dans l'utilisation des sommes recueillies grâce à sa redevance sur les infrastructures touristiques.

De nombreux projets sont sur la table, notamment l'entretien de la promenade située au cœur du village, la revitalisation des haltes routières ainsi que des blocs sanitaires et la protection des berges du secteur Coin-du-Banc. La protection de la plage de Barachois fait également partie de cette liste.

La mairesse de Percé était en entrevue à l'émission Bon pied, bonne heure! mercredi matin et a précisé qu’il s’agit d’orientations. Cathy Poirier rappelle qu’on ignore pour l’instant le montant total qui sera prélevé chez les commerçants avec cette nouvelle redevance, en vigueur depuis le 1er mai.

« Évidemment, il faut percevoir la redevance avant de s’engager dans des dépenses. On a toujours mentionné que l’année suivant la perception, on aurait une idée plus précise des montants qu’on allait recueillir. »

— Une citation de  Cathy Poirier, mairesse de Percé

Selon elle, la liste présentée mardi soir, qui comprend tous les grands projets permet également d'informer l a population quant aux intentions du conseil municipal. Toutes les initiatives ne seront toutefois pas complétées d’ici 2024, c'est-à-dire à la fin de la planification stratégique en cours.

Cathy Poirier est assise à sa place et écoute les citoyens dans la salle du conseil municipal de Percé.

La mairesse de Percé, Cathy Poirier, photographiée lors de la séance régulière du conseil municipal du 3 mai (archives)

Photo : Radio-Canada / Marguerite Morin

Alors qu’une partie de la stratégie est consacrée à l’entretien des infrastructures, l’autre prévoit des actions liées au développement. La Ville souhaite d'ailleurs embaucher du personnel supplémentaire en lien avec le déploiement de cette stratégie.

Une réduction des taxes municipales est par ailleurs prévue par l’administration municipale dans le cadre du budget 2023 en raison de l'imposition de la nouvelle redevance touristique.

La mairesse Cathy Poirier discute avec des citoyens après la réunion du conseil municipal.

La mairesse Cathy Poirier et des citoyens discutent après la réunion du conseil municipal tenue en septembre dernier (archives).

Photo : Radio-Canada / Marguerite Morin

Qu’elle soit symbolique ou qu’elle ne soit pas très grande, c’est important pour nous. Ça redonne, en fait, le fameux équilibre qu’on souhaite offrir. Depuis toujours, ce sont les citoyens qui paient pour cet entretien-là et pour l'industrie [touristique], indique la mairesse Poirier.

De l’aide demandée à l’UMQ

Mardi soir, la Ville de Percé a confié au cabinet d'avocat Tremblay Bois le mandat d'assurer sa défense dans la cause qui l'oppose au Comité de citoyens et de commerçants de Percé.

Le regroupement a déposé, le mois dernier, une demande introductive d'instance en nullité du règlement municipal sur la redevance touristique.

Les élus de Percé réclament par ailleurs le soutien financier et technique du Fonds municipal d'action juridique de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). C’est une cause qui touche l’ensemble des municipalités, rappelle Mme Poirier.

L’élue ajoute que le règlement adopté à Percé découle d’une nouvelle loi provinciale octroyant plus de pouvoirs aux entités municipales.

Un document en gros plan.

Le comité de citoyen reste déterminé à faire annuler la réglementation.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Morin

Quand l’UMQ constate un dossier qui peut toucher l’ensemble des municipalités, il y a un fonds qui est créé, explique la mairesse. Elle est convaincue que le regroupement municipal, qui s’est déjà positionné à cet effet, soutiendra Percé dans ses démarches.

La nouvelle redevance, qui fait couler beaucoup d’encre depuis son annonce l’an dernier, a fait l’objet de modifications. La deuxième mouture de la réglementation a été adoptée le mois dernier par le conseil municipal.

Dans les mois précédents, de nombreux commerçants ont soulevé des doutes et ont fait valoir leur mécontentement, certains demandant la mise en place d’un moratoire. D’autres ont, au contraire, affiché publiquement leur adhésion à cette nouvelle mesure.

Avec les informations d’Isabelle Lévesque

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !