•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : l’Î.-P.-É. offre la deuxième dose de rappel aux 12 ans et plus

Une personne applique un petit coton à l'endroit de la piqûre du vaccin.

La province offre maintenant la deuxième dose de rappel aux personnes âgées de 12 ans et plus.

Photo : getty image/istockphoto

Radio-Canada

Tandis que le nombre de cas de COVID-19 remonte à l’Île-du-Prince-Édouard, la médecin hygiéniste en chef, Heather Morrison, recommande aux gens âgés de 12 ans et plus de demander leur deuxième dose de rappel de vaccin contre cette maladie.

Sa recommandation, explique-t-elle, repose sur celle du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) qui a été publiée la semaine dernière.

Obtenir tous les vaccins auxquels les gens sont admissibles est le meilleur moyen de protection contre la COVID-19, souligne la Dre Morrison.

La province affronte toujours la COVID-19 cet été et elle s’attend à une plus grande vague de nouveaux cas à l'automne, ajoute la Dre Morrison.

Le gouvernement insulaire s’affaire à mettre à jour son site web sur la COVID-19 pour y annoncer l’élargissement de l’admissibilité à la deuxième dose de rappel. Cette dernière n’était offerte jusque-là qu'aux personnes de plus de 60 ans et à celles dont le système immunitaire est affaibli.

La province a annoncé mardi qu’elle comptait en moyenne 153 nouveaux cas confirmés par jour durant les sept jours précédents. La moyenne durant la semaine précédente était de 115 nouveaux cas par jour.

Les gens peuvent obtenir leur deuxième dose de rappel six mois après la première, selon ce que conseille le CCNI. Les gens qui ont eu la COVID-19 entre-temps doivent attendre trois mois après avoir contracté la maladie.

Dans certains cas, les gens peuvent demander la dose de rappel trois mois après avoir reçu la dose précédente, par exemple s’ils comptent voyager dans une région où le nombre de cas est élevé.

Les personnes qui ont un résultat positif au test de dépistage à l’Île-du-Prince-Édouard ont toujours l’obligation de s’isoler durant sept jours, peu importe leur statut vaccinal. Dans le cas des personnes immunodéprimées, la période d’isolement est de 10 jours.

Avec les renseignements de Kevin Yarr, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !