•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel emplacement de Peg City Car Co-op dans un quartier résidentiel crée la discorde

La voiture de Peg City stationnée sur l'avenue Dorchester.

Le nouvel emplacement de la voiture de Peg City Car Co-op se situe sur l'avenue Dorchester, entre les rues Harrow et Stafford, dans le quartier Crescentwood.

Photo : Soumise par Judy Slivinski

Des résidents de l’avenue Dorchester, dans le quartier Crescentwood de Winnipeg, se plaignent du nouvel emplacement d'une voiture de l’entreprise d'autopartage Peg City Car Co-op. Une pétition a d'ailleurs été mise en place afin d’exiger son déplacement.

C'est que les habitants de la rue craignent pour leur sécurité en raison de la proximité du nouvel emplacement par rapport à leur maison.

C'est notamment le cas de Judy Slivinski, qui s'inquiète pour la sécurité des femmes en raison de la présence de personnes venant de l’extérieur du quartier pour utiliser la voiture de Peg City Car Co-op.

Elle raconte dans un courriel transmis à Radio-Canada que ses craintes ont été confirmées lorsqu'elle est rentrée chez elle la nuit tombée et que trois jeunes hommes sortaient de la voiture Peg City [...] et attendaient à 22 h 30 qu’un chauffeur vienne les chercher .

Elle écrit également que ses voisins et elle sont inquiets de la perte d’espaces de stationnement dont ils ont besoin pour leurs véhicules et pour accueillir de la famille et des invités.

L’une des instigatrices de la pétition, Eleanor Bond, déplore le manque de transparence de la Ville de Winnipeg dans toute cette affaire.

Selon elle, il n’y aurait eu aucune consultation. Il y aurait seulement eu des lettres envoyées à certains résidents de l’avenue pour les informer du nouvel emplacement.

« Nous avons amassé plus de 20 signatures et nous croyons que d’autres personnes du voisinage voudront aussi signer. »

— Une citation de  Eleanor Bond, résidente de l'avenue Dorchester

Eleanor Bond souhaiterait que l'emplacement actuel soit déplacé dans un stationnement plutôt que directement dans la rue.

La Ville se défend

Dans un échange de courriels entre Judy Slivinski, l’Office du stationnement de Winnipeg (WPA) et Peg City Car Co-op, le directeur des opérations de WPA, Ron Maxwell, soutient que la place de stationnement a été approuvée selon les règles établies par le Programme de permis de stationnement pour autos partagées.

Ron Maxwell indique que les emplacements proposés par Peg City Car Co-op sont examinés et approuvés selon la demande actuelle et future pour les services d’autopartage, la réglementation des rues et les places de stationnement disponibles.

J'ai également discuté de l'espace réservé à l'autopartage sur l'avenue Dorchester avec le conseiller municipal John Orlikow, qui a confirmé qu'il ne s'opposait pas à son emplacement , précise-t-il.

Or, de son côté, le conseiller municipal de River Heights et Fort Garry, John Orlikow, dément cette affirmation.

Dans un courriel envoyé à Ron Maxwell et aux résidents, il dénonce la mauvaise gestion de la situation et [se dit] clairement en désaccord avec l’emplacement.

Le conseiller municipal précise qu'il a simplement demandé à Ron Maxwell d’informer les résidents de l’évaluation de cet emplacement de stationnement.

Dans une déclaration envoyée à Radio-Canada, John Orlikow indique que des rencontres seront organisées avec les résidents pour discuter de l'enjeu.

Le conseiller affirme qu'il reste neutre sur le sujet.

Je garde l'esprit ouvert, j'écoute les préoccupations et je ne prendrai pas position tant que je n'aurai pas donné l'occasion aux opposants et aux partisans de se faire entendre, écrit M. Orlikow.

L'entreprise assure que son service est sécuritaire

Philip Mikulec devant un panneau de stationnement.

Le directeur général de Peg City Car Co-op, Philip Mikulec, soutient que plus de 50 % des membres de la coopérative sont des femmes. (archives)

Photo : Radio-Canada / Sam Samson

Pour sa part, le directeur général de la coopérative, Philip Mikulec, assure qu’en 11 ans de services il n'y a pas eu un seul incident conflictuel entre un membre de l’autopartage et des particuliers, écrit-il dans un courriel destiné à Judy Slivinksi.

« Si un membre enfreint nos conditions de service, son compte est suspendu. »

— Une citation de  Philip Mikulec, directeur général de Peg City Car Co-op

La majorité des membres de la coopérative résident à moins de 750 mètres de l’emplacement du véhicule, selon Philip Mikulec.

Il ajoute que le fait de choisir un emplacement dans la rue assure une plus grande sécurité des utilisateurs.

Plus de 50 % de nos utilisateurs sont des femmes. Les autres sont des personnes âgées ou des familles avec de jeunes enfants, explique-t-il. Le stationnement sur rue permet aux membres d'accéder aux véhicules en toute sécurité dans des zones bien fréquentées, éclairées par la Ville et où l'on peut voir dans la rue.

Peg City Car Co-op est une coopérative fondée en 2011 permettant à ses membres de se partager une flotte de 90 voitures. Les véhicules sont principalement situés dans le centre de la capitale manitobaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !