•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des drogues de mauvaise qualité soupçonnées d’avoir provoqué plusieurs surdoses à Ottawa

La police d'Ottawa rapporte 22 appels et 5 décès présumés par surdose au cours de la dernière semaine.

Une trousse d'injection de naloxone.

La santé publique d'Ottawa recommande aux personnes qui consomment de la drogue de transporter de la naloxone, une substance qui peut inverser les effets d'une surdose d'opioïdes (archives).

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Radio-Canada

Les autorités d’Ottawa tirent la sonnette d’alarme face à une augmentation des décès et des appels liés à des surdoses présumées la semaine dernière. Elles préviennent que la situation pourrait être due à la mauvaise qualité des opioïdes en circulation.

Le Groupe de travail sur la prévention et l'intervention en cas de surdose d'Ottawa a mis en garde les résidents, par voie de communiqué mardi, d'une augmentation des incidents liés aux surdoses.

Selon l’organisme, la police et les ambulanciers paramédicaux ont répondu à au moins 22 appels à ce sujet au cours de la semaine dernière. Cinq personnes en seraient décédées durant la même période, selon la Ville.

La police d'Ottawa précise qu'en comparaison, elle avait répondu à 11 appels la semaine précédente pour de potentielles surdoses.

La directrice générale d'Ottawa Inner City Health, qui fournit des services de soins de santé aux sans-abri, affirme que les données de la Ville ne sont pas surprenantes, compte tenu de ce qu'elle voit dans les refuges et sur le site de consommation supervisée le plus achalandé d'Ottawa, situé dans le marché By.

« Ce sont cinq vies qui ont été perdues, 100 % inutilement. »

— Une citation de  Wendy Muckle, directrice générale d'Ottawa Inner City Health

Nous constatons nous aussi un pic, donc les chiffres ne sont pas surprenants, explique Wendy Muckle. Généralement, cela signifie typiquement un mauvais lot de drogue. Dans ce cas-ci, je pense que c'est du fentanyl.

Mme Muckle a rapporté que lundi, une personne avait fait une surdose après avoir consommé ce qu'elle croyait être de la marijuana. La drogue semblait contenir du fentanyl, selon la directrice.

Les gens consomment ce qu'ils croient prendre habituellement, mais succombent malheureusement à une surdose, souligne-t-elle.

Wendy Muckle

Wendy Muckle, directrice générale d'Ottawa Inner City Health (archives)

Photo : Radio-Canada / Jacques Corriveau

Mme Muckle précise que le site de consommation supervisée de la rue Murray rapporte en moyenne une surdose toutes les 24 heures. Au cours de la semaine dernière toutefois, il y a eu 29 surdoses sur ce site, contre 20 la semaine précédente.

Elle estime que cette récente augmentation devrait être un signal d’alarme que les choses ne vont pas bien dans la communauté.

Nous avons besoin de solutions à cette crise de surdose. Cela sévit dans notre ville depuis 2017, soutient la directrice. Selon elle, la ville d'Ottawa a besoin d'un investissement à long terme dans la prévention, la décriminalisation et le traitement des traumatismes.

Symptômes et conseils de sécurité

Santé publique Ottawa (SPO) a compté 71 visites à l’urgence liées à une surdose d'opioïdes à l'hôpital en mai. Le mois de mars a été le plus achalandé jusqu'à présent cette année, avec 76 visites à l’hôpital.

En 2021, SPO avait enregistré 127 décès liés à une surdose d'opioïdes.

Les décès liés aux opioïdes à Ottawa ont presque doublé pendant la pandémie.

Les symptômes ou les signes d'une surdose d'opioïdes comprennent une respiration lente ou absente, des ongles et des lèvres bleus, des gargouillements ou des ronflements, des étouffements, une peau moite ou froide, des pupilles minuscules et l'immobilité ou l'inconscience, selon SPO.

Avec les informations de Priscilla Ki Sun Hwang de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !