•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les agents de voyages dans le même bateau que leurs clients

yulaircanada005

Arrivés à Montréal, plusieurs voyageurs se buttent à des vols annulés ou retardés.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Devant la crise dans le transport aérien, les agents de voyages sont aussi des victimes pense Lisette Cormier Noël de l’agence Vasco de Lamèque.

En toute honnêteté, je n’ai pas de baguette magique ou de boule de cristal, admet Mme Noël.

Selon elle, le fait de passer par une agence de voyages ne peut pas garantir à un client que ses plans ne seront pas perturbés par des vols annulés ou retardés.

La propriétaire de l'agence est assise à son bureau, devant un ordinateur.

Lisette Cormier Noël passe plusieurs heures au téléphone pour trouver des solutions à des clients touchés par des retards ou des annulations de leur vol (archives).

Photo : Patrick Noël

« La seule différence c’est que nous, notre rapport avec le client c’est qu’on doit s’en occuper. Si tu passes par un site web, tu dois t’organiser, mais on est dans le même bateau. »

— Une citation de  Lisette Cormier Noël, agente de voyages, Vasco

Elle raconte passer elle aussi des heures et des heures au téléphone avec les compagnies aériennes pour trouver des solutions pour ses clients. Mais que les solutions - quand il y en a - ne plaisent pas toujours aux clients et sont parfois coûteuses.

La réduction du nombre de vols à Moncton et Bathurst a touché plusieurs clients, mais elle ajoute que les nombreux retards et annulations de vols à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau sont ceux qui ont le plus d’effets sur les voyages de ses clients.

Tout passe par Montréal, à ce temps-ci il n’y a pas de vols directs [à partir du Nouveau-Brunswick]. Quand tu arrives là, tu bloques. C’est là la problématique, observe-t-elle.

Pas de lumière au bout du tunnel

Pour l'agente, cette nouvelle tuile dans l'industrie survient après deux années de misère en raison des restrictions liées aux voyages pendant la pandémie de COVID-19.

Des passagers récupèrent leurs valises.

Des voyageurs témoignent que leurs bagages ont été perdus par les compagnies aériennes.

Photo : Radio-Canada

On pensait que la pandémie était majeure dans notre industrie, mais là on dirait qu’on n’est plus capable de sortir de tout ça. Chaque fois qu’on pense que ça va bien aller, quelque chose nous met de quoi dans les roues, déplore-t-elle.

Pour ne pas ajouter au fardeau de ses clients, Lisette Cormier Noël doit parfois travailler de façon bénévole.

Elle se dit frustrée.

« Les clients étaient excités et là on vient de se faire donner une claque dans le visage. »

— Une citation de  Lisette Cormier Noël, agente de voyages, Vasco

Même si elle espère une sortie de crise bientôt, elle n’ose pas se prononcer et admet que la planification des voyages pour l’automne reste incertaine.

Avec des informations de l’émission La matinale d’ICI Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !