•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

District de Limbour : le cul-de-sac de la rue du Sommelier sera bientôt retiré

Le cul-de-sac de la rue du Sommelier dans le district de Limbour, à Gatineau.

Depuis le 21 mai 2015, l’accès à la rue du Sommelier, à partir du chemin des Érables, est interdit sauf pour les véhicules autorisés (archives).

Photo : Radio-Canada / Nathalie Tremblay

Le cul-de-sac controversé de la rue du Sommelier dans le district de Limbour, à Gatineau, sera finalement retiré. Un tribunal a rejeté le pourvoi judiciaire déposé par une résidente il y a près de trois ans, visant à annuler la décision de l'ancien conseil municipal de rouvrir cette rue à la circulation.

Le dossier, qui a divisé le quartier durant plusieurs années, est maintenant clos aux yeux du conseiller du district, Louis Sabourin. Il assure que des mesures seront mises en place pour assurer la sécurité des résidents.

Ce ne sera pas ouvert pour tout le monde, c’est-à-dire que le matin, de 6 h à 9 h, ce sera fermé. Les gens [au] nord ne pourront pas tourner à gauche, a-t-il précisé, ajoutant que les piétons auront aussi accès à un endroit sécurisé.

Les différents services de la Ville, la direction générale et le conseiller du district de Limbour se rencontreront prochainement pour planifier la réouverture de la rue du Sommelier. Louis Sabourin communiquera par la suite ces étapes aux citoyens.

Ce cul-de-sac est en place depuis 2015, après que des résidents du quartier eurent fait circuler une pétition pour que la Ville de Gatineau réserve cette rue à la circulation locale, afin d’y réduire le trafic et la vitesse.

Depuis, seuls les véhicules autorisés peuvent y accéder à partir du chemin des Érables.

En septembre 2019, le conseil municipal avait approuvé unanimement le retrait de ce cul-de-sac. Puis, des citoyens ont porté cet enjeu devant la Cour supérieure du Québec en octobre de la même année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !