•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrick Brown disqualifié de la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada

Patrick Brown lève la main.

Patrick Brown lors du débat en français des candidats à la direction du Parti conservateur, le 25 mai dernier

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Patrick Brown n'est plus de la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC).

Le Comité organisateur de l’élection du chef (COEC) a indiqué mardi soir avoir accepté une recommandation du Directeur général des élections de la course à la direction pour disqualifier l'Ontarien de 44 ans.

L'équipe de campagne de Patrick Brown a déclaré un peu plus tard qu'elle consultait son équipe juridique.

Le comité a pris connaissance de sérieuses allégations d'actes répréhensibles de la campagne de Patrick Brown qui semblent aller à l'encontre des règles de financement de la Loi électorale du Canada, a expliqué son président Ian Brodie dans une déclaration écrite.

Il n'a pas donné de détails sur ce qui est reproché à l'équipe de campagne de Patrick Brown, mais a précisé avoir donné l'occasion à celle-ci de répondre aux préoccupations du directeur général des élections.

Or, l’information transmise jusqu’ici par l'équipe de campagne de Patrick Brown n’a pas répondu aux inquiétudes quant au respect de nos Règles et procédures et/ou de la Loi électorale du Canada, a souligné M. Brodie. Le DGE a par conséquent recommandé au Comité organisateur de l’élection du chef que le COEC disqualifie Patrick Brown. Plus tôt en soirée, le COEC a accepté la recommandation du DGE et a disqualifié Patrick Brown.

Ian Brodie a ajouté que le parti partagerait les informations dont il dispose avec Élections Canada et qu'il ne ferait pas d'autres commentaires, cette affaire faisant l'objet d'une enquête plus approfondie.

« Nous regrettons d’avoir à prendre ces mesures, mais nous avons l’obligation d’assurer le respect autant des Règles de notre parti que de la loi fédérale de la part de tous les candidats et de leur équipe de campagne. »

— Une citation de  Ian Brodie, président du Comité organisateur de l’élection du chef, dans une déclaration écrite

Dans un communiqué, l'équipe de campagne de M. Brown a reproché au parti de baser sa décision sur des allégations anonymes et de ne fournir ni preuves ni détails.

Le parti s'est lancé dans une expédition de pêche pour demander des informations, a déploré l'équipe de M. Brown. Nous avons entièrement coopéré par le biais de nos avocats.

Le camp Brown a aussi soutenu que le parti ne lui a pas donné suffisamment de temps pour répondre, et qu'il a quand même répondu à toutes les demandes bizarres et à toutes les affirmations non fondées.

Cette décision prive de leurs droits des milliers de partisans de Patrick Brown, qui ont acheté une adhésion au parti avant la date limite du 3 juin pour choisir son nom sur le scrutin, a dénoncé l'équipe de Patrick Brown.

« Il s'agit d'un comportement répréhensible et antidémocratique qui rompt avec les centaines de milliers de Canadiens qui ont adhéré à la vision de Patrick Brown d'un Parti conservateur moderne et inclusif. »

— Une citation de  L'équipe de campagne de Patrick Brown, dans un communiqué

L'expulsion de Patrick Brown laisse cinq candidats toujours en lice dans la course à la succession d'Erin O'Toole, soit Pierre Poilievre, Jean Charest, Roman Baber, Leslyn Lewis, et Scott Aitchison.

L'identité du prochain chef sera dévoilée le 10 septembre.

Sur le bulletin, malgré son exclusion

Une source anonyme au fait de la décision du COEC, qui n'est pas autorisée à parler publiquement des affaires internes du parti, a indiqué à CBC que le nom de Patrick Brown apparaîtrait sur les bulletins de vote malgré son exclusion de la course.

Cette situation serait attribuable au fait que des centaines de milliers de bulletins de vote nécessaires à l'élection du nouveau chef ont déjà été imprimés et mis dans des enveloppes, prêts à être envoyés aux membres du parti avant le scrutin de septembre.

Cette source anonyme a indiqué que les responsables du parti ne compteront que les choix de deuxième, troisième, quatrième ou cinquième places des personnes qui auront choisi M. Brown en premier sur leur bulletin.

Le parti avait procédé ainsi en 2017, lorsque l'homme d'affaires Kevin O'Leary s'était retiré de la course à la direction après que les bulletins de vote eurent été distribués.

Patrick Brown est maire de la ville de Brampton, en Ontario.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !