•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vêtements en feu dans un autobus : la victime est morte

Un autobus arrive à la station de métro.

L'agression dont une femme a été victime s'est produite devant la station de métro Kipling, dans l'ouest de Toronto. (Archives)

Photo : CBC / Darek Zdzienicki

Radio-Canada

Une femme dont les vêtements ont été mis en feu dans un autobus de Toronto est morte de ses blessures.

Un homme est accusé d’avoir versé une substance liquide sur la femme et de l’avoir allumée.

La nouvelle, d'abord rapportée par CBC, a été confirmée par la famille sur la page GoFundMe lancée après l'attaque.

Ma sœur a vécu une vie au service des autres et s'est occupée de nombreuses personnes. Nous utiliserons les dons pour les dépenses funéraires à venir et les frais de santé à ce jour. En ce moment, nous demandons à chacun de bien vouloir respecter notre vie privée. Merci pour votre compréhension et encore une fois, pour votre générosité. Nous n'oublierons jamais votre gentillesse. À ma sœur, nous t'aimons et tu nous manques. Nous souhaitons que son âme repose en paix, peut-on y lire.

L'attaque s'est produite vers 12 h 25 le vendredi 17 juin devant la station Kipling, dans le secteur de l'avenue Kipling et de la rue Dundas Ouest, selon les policiers.

Ceux-ci affirment que le suspect a rapidement été arrêté. Ils ajoutent qu'elle soupçonne que l'attaque était motivée par la haine et qu'elle était aléatoire.

Ce jour-là, les ambulanciers de Toronto ont transporté la femme à l’Hôpital Sunnybrook. À l'époque, les policiers avaient affirmé qu'elle avait subi des brûlures au deuxième et au troisième degré.

Tenzin Norbu, 33 ans, a été accusé de tentative de meurtre, d'agression armée, de nuisance publique mettant en danger la vie et la sécurité du public, et de méfait de plus de 5000 $.

Les policiers ont déclaré mardi soir à CBC News que l'affaire avait été confiée à son unité des homicides à la suite de la mort de la victime.

Nous sommes au courant et la brigade des homicides a été informée, a déclaré Alex Li, porte-parole de la police de Toronto, dans un courriel.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !