•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des alpagas à l'ombre d'un arbre.

Les vedettes du site sont sans aucun doute les alpagas.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

Radio-Canada

Ceux qui adorent les animaux et le plein-air peuvent maintenant profiter de nouvelles installations à la ferme Alpaga Bersi de Chicoutimi. Depuis quelques jours, cinq terrains de camping pour tente et véhicule récréatif et un écogite sont accessibles.

La copropriétaire des lieux, Monique Simard, indique que l’idée est d'abord venue des visiteurs de la ferme.

« Des gens venaient visiter le site et ils disaient vouloir prolonger leur séjour avec les alpagas et voir comment les alpagas se comportent le soir. »

— Une citation de  Monique Simard, copropriétaire, ferme Alpaga Bersi

Les propriétaires souhaitaient aussi diversifier l'offre agrotouristique de la ferme.

Un chalet et une table pour accueillir une petite famille près de la forêt.

Sur le site, un petit chalet peut accueillir deux adultes et deux enfants.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

L'intérieur d'un petit chalet.

L'intérieur du chalet a été aménagé pour être confortable.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

Ma fille voulait prendre la relève et, comme elle me l'expliquait, juste les alpagas et les camerises, ça va être plus difficile. C'est là qu'elle a dit qu'on pourrait peut-être avoir des écogites, raconte l’autre copropriétaire, Réjean Bergeron.

Des sites de camping.

Il y a cinq terrains de camping disponibles sur place pour les tentes et les véhicules récréatifs.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

Comme la ferme est située en zone agricole, les propriétaires ont dû entreprendre de longues démarches pour développer cette nouvelle offre.

Ce qu'on voulait, ce n’était pas un dézonage agricole complet, c'était d'avoir une utilisation complémentaire, c'est-à-dire le côté agrotouristique, explique Réjean Bergeron.

L'emplacement d'un futur écogîte en forêt.

Le copropriétaire veut ajouter quatre autres écogites pour l’été 2023. Il les construit lui-même.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

L'an prochain, quatre écogites supplémentaires devraient être construits sur les terrains de la ferme.

Actuellement, on a un chalet qu'on appelle un hébergement nature qui est idéal pour une famille de quatre et plus tard, nos projets, c'est d'en faire d'autres qui seront idéaux pour un couple , conclut Monique Simard.

D'après le reportage de Béatrice Rooney

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !