•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus petit nombre de feux de forêt enregistré en juin depuis près de 40 ans

Un hélicoptère de la SOPFEU survole et arrose un incendie.

La SOPFEU indique avoir combattu moins d'incendies de forêt au mois de juin de cette année que les mois de juin des années précédentes. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Camille Lacroix

Radio-Canada

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a combattu le plus petit nombre d’incendies recensés pour un mois de juin depuis que des données sont comptabilisées, soit depuis 1984.

Au cours du mois de juin, 10 incendies ont été enregistrés par la SOPFEU, dont trois sur le territoire qui regroupe le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie et un autre sur la Côte-Nord.

Depuis 10 ans, la moyenne est de 88 incendies recensés en juin.

Cette diminution est liée directement au temps plus frais et aux précipitations plus abondantes qu'à l'habitude.

Malgré ces statistiques encourageantes, l'agente à la prévention et aux communications de la SOPFEU dans l'est de la province, Isabelle Gariépy, invite les Québécois à faire preuve de vigilance.

Elle rappelle que la très grande majorité des incendies sont causés par l'activité humaine et que certains conseils d'usage doivent donc être observés lorsqu'on profite d'un feu de camp.

Une tente et un feu de camp sur un terrain de camping.

La SOPFEU rappelle aux plaisanciers de ne jamais laisser un feu de camp sans surveillance et de bien l'éteindre, avec de l'eau et du sable, avant de quitter les lieux. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Bryce Hoye

Isabelle Gariépy indique qu'un le feu doit être fait dans un endroit dégagé. Un feu ne devrait pas être allumé lorsque du vent souffle ou lorsque l'indice d'inflammabilité est élevé.

Il ne faut jamais laisser un feu de camp sans surveillance. Et, quand vient le temps de quitter le site où on a profité d'un feu de camp, [il faut] bien l'éteindre et pour ça, ça prend de l'eau et du sable, ajoute-t-elle.

Neuf des dix incendies recensés en juin ont été causés par l'activité humaine.

En juin dernier, des pompiers forestiers de trois provinces ont combattu trois incendies au nord de la rivière Manicouagan, sur la Côte-Nord.

D'après les informations de Gabriel Paré-Asatoory

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !