•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Glissement de terrain : les travaux d’urgence commenceront d’ici la fin du mois

Un glissement de terrain derrière une maison.

Le glissement de terrain s'est produit le 13 juin.

Photo : Gracieuseté Jonathan Ouellette

Les travaux d’urgence pour stabiliser le talus qui a causé un glissement de terrain le 13 juin dernier dans l’arrondissement de La Baie dureront de cinq à six semaines et démarreront d’ici la fin du mois de juillet.

Les autorités de la Ville de Saguenay et du ministère des Transports ont rencontré, mardi après-midi, les citoyens évacués pour faire le point sur les prochaines étapes à venir avant de dévoiler leur plan aux membres des médias.

À terme, la pente sera transformée grâce à des travaux de déblaiement qui permettront l’ajout de deux à trois plateaux de six mètres de largeur. Ceux-ci réduiront considérablement les risques d’un nouveau décrochage du terrain. La première étape consistera à créer un palier d’une hauteur d’environ quatre mètres. De l’enrochement et de la végétalisation seront aussi faits. Les travaux seront effectués par l’entreprise Excavation JPoulin située à La Baie.

Il y a deux semaines, quand on vous avait dit que ça nous prend de l’énergie, et l’énergie, de façon naturelle, c’est la hauteur du talus, donc quand les sols au-dessus de notre argile sensible vont tomber, ça vient avec une certaine énergie et c’est là que ça remanie l’argile. En diminuant la hauteur, on diminue la probabilité de venir remanier notre argile, a expliqué devant la presse l’ingénieure en géotechnique du ministère des Transports, Janelle Potvin.

Ainsi, plus de 26 000 mètres cubes de terre seront déplacés pour stabiliser le sol dans le secteur. On prévoit qu’une centaine de camions y circuleront quotidiennement pendant toute la durée des travaux. La terre sera ensuite transportée jusqu’au site d’une ancienne carrière près de la route 381, a indiqué le directeur adjoint au Service de sécurité incendie de Saguenay, Steeve Julien.

Dans la deuxième phase des travaux, le MTQ prévoit nettoyer la base du talus où plusieurs débris, notamment des arbres, sont toujours visibles à l’angle de la 8e avenue et de la 9e avenue.

Janelle Potvin sur une scène.

L'ingénieure Janelle Potvin du MTQ s'est adressée aux citoyens évacués.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Cinq maisons démolies

Le MTQ a également confirmé que cinq maisons de l’avenue du Parc seront démolies prochainement.

Le sort de deux autres résidences situées sur la 8e avenue demeure encore incertain puisque celles-ci devront être inspectées pour vérifier l’état de leur structure après les travaux d’urgence du MTQ.

Les propriétaires de ces maisons auront l’autorisation d’y entrer brièvement pour récupérer leurs effets personnels. Certains n'auront que 20 ou 30 minutes pour cueillir quelques articles en raison de la proximité des résidences avec la fissure découverte au mois d’avril. Deux autres adresses bénéficieront de deux jours pour déménager. Les pompiers et la sécurité civile assureront la surveillance des lieux à ce moment.

Des maisons entourées de blocs de béton

Des blocs de bétons ont été ajoutés entre certaines maisons sur la 6e Rue à La Baie.

Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

C’est le temps d’exposition aux dangers qui est le plus important et on veut le réduire au maximum. Il est vraiment différent [selon les cas], car dépendamment où on va être rendu dans notre déblai, notre probabilité d’avoir le glissement va être plus faible […] Il faut beaucoup de coordination comme ils ont peu de temps et on veut que ce soit bien coordonné, a signalé l’ingénieure du MTQ, Janelle Potvin.

Quant aux personnes qui réintègreront leur domicile à l’issue de l’ensemble des travaux, elles auront une heure pour récupérer leurs biens. Une première vague de résidents auront accès brièvement à leur maison une fois que le premier plateau de quatre mètres sera aménagé.

La Ville prête à trouver des terrains

Sur place pour rencontrer les évacués, la mairesse Julie Dufour a reconnu que l’annonce pour le temps accordé à la récupération d’effets personnels à l’intérieur des maisons qui seront démolies avait été émotive pour les citoyens concernés.

Si ces propriétaires bénéficieront d’une indemnité de 385 000 $ de la part du gouvernement du Québec grâce au programme d’aide à la reconstruction, la Ville entend également faire sa part pour les aider à se dénicher une nouvelle habitation ou un terrain vacant.

On n’est pas des agents immobiliers comme Ville, mais est-ce qu’on est capable de s’asseoir avec nos services pour regarder s’il y a peut-être des terrains qui appartiennent à la Ville, voir si on peut aider avec notre service incendie pour le déménagement? Donc, tout ce qui touche la coordination, l’entreposage, a assuré la mairesse de Saguenay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !