•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé et autonomie : les priorités de Scott Moe à la réunion du Conseil de la fédération

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, lors d'une conférence de presse portant sur la COVID-19 le 7 octobre 2021.

Selon Scott Moe, le Conseil de la fédération se penchera entre autres sur la sécurité alimentaire et la sécurité énergétique. (archives)

Photo : Radio-Canada

Selon le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, les transferts fédéraux en santé seront l’un des points dominants de la rencontre des premiers ministres des provinces et territoires, lors de la rencontre du Conseil de la fédération qui se tiendra les 11 et 12 juillet à Victoria, en Colombie-Britannique.

Lors d'un point de presse, mardi, M. Moe a mis l’accent sur la nécessité, pour le gouvernement fédéral, d'aider les provinces et territoires à renforcer leurs systèmes de santé publique.

Le premier ministre a mis de l'avant les difficultés des provinces qui ont dû répondre aux besoins de la population pendant la pandémie de COVID-19.

Nous allons discuter de la façon dont nous pouvons faire pression sur le gouvernement fédéral et faire en sorte qu'il devienne un partenaire financier à part entière, indique-t-il.

Les gouvernements provinciaux réclament une hausse des transferts qui ferait passer la contribution d'Ottawa de 22 % à 35 % des coûts de système de santé, ce qui représente environ 28 milliards de dollars de plus par année.

Le premier ministre Justin Trudeau a répété à de nombreuses reprises au cours des deux dernières années que le contexte pandémique ne se prêtait pas à de telles négociations. Mais il s'est également montré ouvert à en faire plus pour aider les provinces.

Le gouvernement fédéral annonçait en mars dernier un investissement majeur de 2 milliards de dollars pour aider les provinces et les territoires à faire face aux listes d'attente et au retard causé par le délestage pendant la pandémie.

Augmenter la production en Saskatchewan

Le Conseil de la fédération se penchera également sur les questions liées à la sécurité alimentaire et la sécurité énergétique.

Scott Moe entend faire valoir le rôle que la Saskatchewan peut jouer pour aider le marché nord-américain à contribuer à la sécurité alimentaire mondiale.

La province travaille de manière à rendre ses produits disponibles dans le monde entier, dit-il, pour répondre aux besoins de la chaîne d'approvisionnement, mise à rude épreuve avec la guerre en Ukraine et l'inflation.

Scott Moe estime par ailleurs que le développement des industries pétrolière et gazière de la Saskatchewan placera la province et le Canada dans une bonne position pour garantir leur sécurité énergétique.

Le premier ministre souhaite également débattre avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, sur la possibilité pour les provinces, et en particulier pour la Saskatchewan, d'obtenir plus d'autonomie par rapport au gouvernement fédéral.

Nous allons voir comment nous pouvons étendre notre autonomie provinciale, en respect avec la constitution du Canada, déclare-t-il.

Ce n'est rien contre le fédéral, précise Scott Moe, en expliquant qu'il s'agit plutôt de saisir l'opportunité que nous voyons de développer l'agriculture et la production de potasse de la province, avec une plus grande autonomie.

Il est enfin prévu que les premiers ministres des provinces et des territoires rencontrent les dirigeants autochtones le 11 juillet au Songhees Wellness Centre, à Victoria. Les détails de cette rencontre seront publiés par le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Scott Moe salue l'arrivée de réfugiés ukrainiens

Scott Moe a par ailleurs tenu à saluer l'arrivée des dizaines de familles ukrainiennes en Saskatchewan lundi. Il en a profité pour remercier tous ceux qui ont contribué à ce que ces réfugiés puissent s'établir dans la province sur une base temporaire ou à plus long terme.

Le gouvernement provincial indique avoir acheminé du matériel médical, des lits et d’autres fournitures pour aider les familles ukrainiennes en Europe, qui ont fui leur pays en raison de la guerre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !