•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des moules zébrées trouvées dans la prise d’eau potable de Sherbrooke

Une moule zébrée reposant sur une pierre.

Une moule zébrée retrouvée dans le lac Memphrémagog en 2018. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des moules zébrées ont été trouvées dans la prise d’eau potable de Sherbrooke, située dans le lac Memphrémagog. Il s’agit d’une première pour la Ville. 

On a trouvé des moules zébrées et dans la prise d’eau et dans nos conduites qui amènent l’eau jusqu’à [l’usine de traitement d’eau] J.M. Jeanson et dans J.M. Jeanson. Ça devient un enjeu important, ça se peut même que dans nos futurs budgets, vous voyiez des argents prévus pour se débarrasser de la moule zébrée dans nos installations, a souligné la directrice du Service des infrastructures urbaines de Sherbrooke Caroline Gravel en comité plénier mardi. 

« On en a vu même dans le réservoir. Ça devient vraiment un problème. On en n’a jamais vu avant, c’est la première année qu’on en trouve. L’an dernier, on avait trouvé quelques larves, mais cette année, on trouve des moules complètes. »

— Une citation de  Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines de Sherbrooke

Des élus et des employés municipaux ont également souligné l’importance de travailler de pair avec d’autres régions pour tenter de limiter la propagation. 

Actuellement, de la moule zébrée, on en retrouve dans notre prise d’eau potable qui est dans le lac Memphrémagog. Le lac Memphrémagog, il y en a environ 25 % qui est aux États-Unis. Donc on doit se concerter non seulement avec nos pairs canadiens et québécois, mais aussi avec nos pairs américains, a fait remarquer Caroline Gravel. 

La moule zébrée est nocive pour les espèces indigènes et les écosystèmes. Elle peut monopoliser certaines ressources essentielles pour les autres espèces. Elle peut même aller jusqu’à obstruer les prises d'eau potable.

Une progression rapide

Le lac Memphrémagog n’est pas le seul touché par les moules zébrées. Un rapport présenté en comité plénier fait état d'une progression rapide de l’espèce envahissante dans de nombreux plans d’eau de la région. 

On a des données qui avaient été amassées en 2020 et aussi en 2021, et on voit vraiment une augmentation fulgurante de la présence de la moule zébrée [...] Pour la rivière Saint-François, on n’avait aucune observation en 2020, et là, on a l’apparition de la moule, donc c’est un constat qui est quand même triste, a indiqué la chargée de projets en environnement Chantal Pelchat. 

Avec les informations de Thomas Deshaies

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !