•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fête du Canada à Ottawa : 12 arrestations et 50 chefs d’accusation criminelle déposés

Deux policiers en moto sont à l'arrêt sur la rue Wellington, aux côtés d'une petite foule.

Le Service de police d'Ottawa avait déployé un important dispositif pour la fête du Canada (archives).

Photo : Radio-Canada / Catherine Morasse

Radio-Canada

Le Service de police d’Ottawa (SPO) indique avoir procédé à 12 arrestations et avoir déposé 50 chefs d’accusation criminelle durant les cinq jours de son opération entourant la fête du Canada.

Du 29 juin au 3 juillet, le SPO avait considérablement augmenté ses effectifs afin d’éviter tout débordement. Mais cela n'a pas empêché l'arrestation de 12 personnes.

Le 29 juin, un homme causant du désordre sur la colline du Parlement a notamment été arrêté et conduit à Toronto, où il faisait l’objet d’un mandat en suspens.

Le jeudi, quatre personnes ont été inculpées : une, lors d’une opération policière sur la 417 et le chemin Anderson, et trois autres pour un incident d’étouffement au Monument commémoratif de guerre du Canada. La première personne inculpée fait face à des accusations de non-respect d’une ordonnance de mise en liberté et diverses infractions provinciales en vertu du Code de la route. Les trois autres individus sont accusés de voies de fait contre un agent de la paix, d'avoir résisté à une arrestation, d'avoir causé du désordre et d'agression par étouffement.

Dans un premier temps, le 30 juin, la police d'Ottawa avait mentionné quatre arrestations relatives aux incidents au Monument commémoratif de guerre du Canada. Elle semble donc avoir, depuis, revu son bilan à la baisse.

La foule autour du Monument commémoratif de guerre du Canada.

Le 30 juin, un incident d’étouffement a eu lieu au Monument commémoratif de guerre du Canada et trois personnes ont été inculpées (archives).

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Le jour de la fête du Canada, un homme a aussi été inculpé, près de l’angle des rues Booth et Fleet, pour port d’armes dans un dessein dangereux pour la paix publique et manquement aux conditions de la probation. Une agression près de l’angle des rues George et Cumberland a aussi mené à l’arrestation de deux personnes accusées d’agression armée, de port d’arme dans un dessein dangereux pour la paix publique, de port d’une arme dissimulée et de manquement aux conditions de la probation.

Le lendemain, deux personnes ont été arrêtées au marché By pour plusieurs infractions liées aux armes à feu et à la drogue, et un homme a été inculpé de plusieurs infractions liées aux armes à feu et à la drogue dans la Côte-de-Sable.

Enfin, le 3 juillet, une femme a été arrêtée pour ivresse sur la voie publique près de la croisée de la rue Nicholas et de l’avenue Daly, après avoir agressé un agent en lui crachant au visage. Les accusations portées contre elle comprennent le fait d'avoir causé du désordre et des voies de fait contre un agent de la paix.

Dans son bilan des opérations menées au centre-ville, la police précise que quatre chefs d’accusation ont également été portés au centre-ville en vertu de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

Le SPO ajoute que d’autres enquêtes sont en cours sur deux cas de peinture sur des biens publics au parc Strathcona ainsi que sur la rue Wellington.

Le SPO note qu’aucun incident majeur n’a été signalé ailleurs dans la ville.

Dans un communiqué diffusé mardi, la police d’Ottawa estime que grâce à une minutieuse planification, un déploiement judicieux et une intervention musclée, les policiers furent à la hauteur des défis posés par cet événement d’importance et plusieurs manifestations. Cette année, la fête du Canada revêtait un caractère particulier en raison du retour des célébrations en personne et d’une plus grande envergure.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.